Il était une fois, un enfant défavorisé et une femme généreuse

Une histoire terrible ; le cercle vicieux de la pauvreté, une jeune femme dont les hommes profitent, un bébé d’un mois qui dort le ventre vide, qui dort au sol et dont les petits orteils sont rongés par les rats. Une histoire magnifique ; une femme qui décide d’adopter ce bébé et fait de lui un petit bonhomme heureux et épanoui. Ceci est une histoire vraie ; ceci est l’histoire de Shalini (prénom fictif).

« Ne mettez pas nos noms s’il vous plaît. Aujourd’hui mon petit garçon est heureux, il va à l’école… Les gens qui l’entourent ne doivent pas forcement connaitre son histoire… Il est encore petit et puis, c’est le passé et ce n’est pas de sa faute. » 

Nous les appellerons Shalini et Kevin. Et oui, le petit Kevin n’y est pour rien. Il ne choisit pas de naitre dans la pauvreté absolue. Il a peur du noir, il a faim ; il ne comprend pas que chez lui il n’y a pas d’électricité, pas de nourriture. Il ne sait pas encore que papa a quitté maman, qu’il ne reviendra jamais.

Shalini : «La mère de Kevin était naïve ; les hommes ne faisaient que passer du bon temps avec elle. Ils lui faisaient un enfant et ils se sauvaient. Kevin était son quatrième enfant. Elle avait déjà beaucoup de mal à s’occuper de ses trois autres filles ; Kevin était complètement négligé. Ils habitaient une petite maison pourrie à côté de nous et je voyais ce bébé souffrir tous les jours.»

Le bébé d’un mois est livré à lui-même. Il dort par terre, il est malade, il est sale. Ses couches ? Des morceaux de drap. Ses compagnons de jeux ? Des rats.

« Depuis sa naissance, on ne changeait pas ses couches, il restait dans les couches trempées. Lerat ti fini koumens mord so ban ti ledwa… Puis il y avait du sang dans ses selles. J’ai eu peur pour cet enfant, je l’ai emmené chez le médecin. Il a dit que Kevin souffrait de dysenterie. Au début j’apportais des couches, du lait pour lui. Puis, un jour j’ai demandé à sa mère de le laisser dormir chez moi. Elle a accepté. Kevin avait 2 mois. »

Kevin vit chez Shalini. Les liens se tissent. Elle s’attache à ce petit bout de chou aux grands yeux innocents. Shalini est machiniste, elle ne gagne pas beaucoup mais avec le peu qu’elle a, elle va le nourrir, l’aimer.

« A 6 mois, il était gaillard, linn vine cocass net ! (rires) Là, sa mère a voulu le reprendre. J’avais bien expliqué que je ne lui vole pas son fils, je ne fais qu’aider. Elle voulait que je lui rende son enfant, je n’ai pas persisté. »

Mais l’univers a d’autres desseins. Tout se met à nouveau en place pour réunir Shalini et Kevin. Le grand-père maternel de Kevin demande à sa fille (mère de Kevin) de retourner l’enfant à Shalini, les propriétaires de la maison où habitent la mère de Kevin leur demande de vider les lieux, les autorités apprennent que le petit Kevin et ses sœurs sont négligés, qu’ils vivent dans des conditions dangereuses… La CDU intervient.

« La CDU est venue et est partie avec les enfants. Mais comme les autorités savaient que Kevin a déjà vécu avec moi, elles m’ont proposée de l’adopter. Je n’ai pas réfléchi deux fois ; j’ai fait les démarches nécessaires. »

Kevin a maintenant une maman, un papa, une grande sœur d’une vingtaine d’années. C’est un enfant comme les autres. Il a des jouets, une bonne alimentation, un foyer et surtout beaucoup d’amour. Mais les séquelles sont là. Alors qu’il n’était qu’un fœtus, cet enfant a connu le manque. Le manque laisse des marques. Shalini remarque que son petit bonhomme n’a pas de testicules ; elle l’emmène chez le médecin, on opère Kevin mais elle apprend que son fils n’aura jamais d’enfants. Elle veut qu’il ait une bonne éducation, elle l'envoie à l’école;  son fils a des troubles d’apprentissage et doit aller dans une école spécialisée. Elle fait les démarches. Elle paie l’école, le transport. Elle fait une demande auprès de la sécurité sociale pour une allocation, mais parce que son fils ne souffre pas d’handicap elle ne perçoit rien.

Mais ce n’est pas grave. Elle arrive à nourrir et à éduquer son enfant. Elle est machiniste dans une usine, son mari est soudeur et pêche de temps en temps. Leurs moyens sont limités, mais le peu qu’ils ont est suffisant :

« Dieu m’aide. C’est lui qui a envoyé Kevin chez moi et je sais qu’il m’aidera toujours.  Evidemment, mon mari et ma fille adorent Kevin. Ensemble, on s’en sortira. »

Elle persévéra. Pour donner à ce fils la vie qu’il mérite. Shalini ne sait pas lire et écrire mais elle a pu envoyer sa fille à l’université. Shalini n’a pas eu une enfance heureuse mais aujourd’hui, le petit Kevin âgé de 7 ans court et joue gaiement chez elle. Tout ce qu’elle n’a pas eu, elle le donne à ses enfants :

« Je suis moi-même un enfant adopté et j’ai eu une enfance difficile. Je ne peux pas voir souffrir les enfants. Si j’avais les moyens, j’adopterais volontiers encore quelques enfants. Mais déjà là, ma famille et moi faisons de notre mieux pour Kevin. Il adore la musique ; j’espère pouvoir payer des cours de musique pour lui bientôt. Je suis fière de mon petit garçon.»

Shalini a expliqué au petit Kevin qu’il a deux mamans. Parce que comme elle l’a dit, elle n’a jamais voulu voler l’enfant d’autrui. Elle ne fait qu’aimer et donner. Inconditionnellement. Pour que son petit garçon ne soit pas jugé pour son passé, elle ne dévoile pas son nom. Elle n’a pas besoin qu’on sache qui elle est, elle n’a pas besoin de reconnaissance ; elle a la satisfaction de bien faire et de donner de l'amour, car de l'amour elle en a tellement.

Oui, même aujourd’hui dans notre ile dite moderne il y a encore des gens qui vivent dans la précarité et la pauvreté, il y a des petits ‘Kevin’ qui dorment le ventre vide. Mais il y a aussi des femmes comme Shalini ; des personnes simples, ordinaires qui font des choses extraordinaires.

Sur le même sujet

Doit-on régler ses comptes avec sa famille ou simplement tourner la page ?

Doit-on régler ses comptes avec sa famille ou simplement tourner la pa

Les rencontres familiales agissent souvent comme des déclencheurs faisant remonter à la surface de vieilles bl...

Lire

Pourquoi les hommes préfèrent la cuisine de leur maman

Pourquoi les hommes préfèrent la cuisine de leur maman

La cuisine est une grande préoccupation. En plus du ‘Ayo ki mo pu al kwi tanto ?’ Il y a aussi cette petite fr...

Lire

À l’école, tu ne seras ni paillasson ni polisson

À l’école, tu ne seras ni paillasson ni polisson

La violence scolaire ? À Maurice ? Jamais ! Ça n’arrive qu’aux autres, pas à nous ! Une réflexion que nous nou...

Lire

Mevina, Uzmah et Anabelle : « Toutes les

Mevina, Uzmah et Anabelle : « Toutes les belles-mères ne sont pas méch

Savita de Kyuni Saans Bhi Kabhi Bahu Thi, Angelica de Marymar, vous vous en souvenez ? Elles sont hautaines, j...

Lire

« Je ne connais pas le visage de ma vrai

« Je ne connais pas le visage de ma vraie mère »

Je ne connais pas le visage de ma mère… Ni de mon père. Suis-je le fruit d’un amour illégitime ? D’un abus ? P...

Lire

A lire aussi

Douleurs aux genoux : voici 5 sports pour vous

Douleurs aux genoux : voici 5 sports pour vous

Les douleurs au genou ne sont jamais agréables surtout lorsqu’elles ont un impact sur notre vie quotidienne et...

Lire

Mieux comprendre le mécanisme de la douleur

Mieux comprendre le mécanisme de la douleur

Ayo, fer mal ! Que se passe-t-il exactement dans notre corps lorsqu’une douleur se fait sentir ?...

Lire

Reconnaître les signes de l’arthrite

Reconnaître les signes de l’arthrite

Qu'est que l'arthrite? Quand faut-il s'inquiéter? Nous vous aidons à mieux reconnaitre les symp...

Lire
L'annuaire des professionnels

Sur le même sujet

Doit-on régler ses comptes avec sa famille ou simplement tourner la page ?

Doit-on régler ses comptes avec sa famille ou simplement tourner la pa

Les rencontres familiales agissent souvent comme des déclencheurs faisant remonter à la surface de vieilles bl...

Lire

Pourquoi les hommes préfèrent la cuisine de leur maman

Pourquoi les hommes préfèrent la cuisine de leur maman

La cuisine est une grande préoccupation. En plus du ‘Ayo ki mo pu al kwi tanto ?’ Il y a aussi cette petite fr...

Lire

À l’école, tu ne seras ni paillasson ni polisson

À l’école, tu ne seras ni paillasson ni polisson

La violence scolaire ? À Maurice ? Jamais ! Ça n’arrive qu’aux autres, pas à nous ! Une réflexion que nous nou...

Lire
La réponse

Hello, We are here to help you lose weight. Kindly call us on 4653555 for a free dietary assessment. This would help us...

La réponse

Veuillez prendre un rendez-vous sur le 4653555 pour un bilan gratuit. Pendant le bilan, nous allons déterminer vos besoins et...

La réponse

Bonjour, Les antibiotiques ont un effet sur l’appétit et la digestion. Nous vous proposons de prendre rdv sur le 4653555 p...

Vous avez une question?

Les sujets plus

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

Vous avez échoué à votre examen de permis de conduire ? Ou, vous vous apprêtez à passer l’examen et avez peur...

Lire
Moi

Boules de chair : 5 traitements maison pour s’en débarrasser

Boules de chair : 5 traitements maison pour s’en débarrasser

Acrochordons, polype fibroépithélial, papillome fibro-épithélial… ces noms ne vous disent rien ? Évidemment, p...

Lire

Graisse abdominale : une recette miracle pour la perdre rapidement !

Graisse abdominale : une recette miracle pour la perdre rapidement !

Vous avez de la graisse au niveau de votre abdomen ? En plus de changer notre apparence physique, elle peut a...

Lire

Dites adieu aux cafards grâce à ce remède miracle

Dites adieu aux cafards grâce à ce remède miracle

Les cafards, quelle nuisance ! Ils sont malpropres, désagréables et se reproduisent à une vitesse incroyable....

Lire

Astuces naturelles pour en finir avec les lézards

Astuces naturelles pour en finir avec les lézards

Fatigue trouv lezar dans lakaz ? Ils sont sales, ils sont partout dans la maison ; dans la cuisine, dans votre...

Lire

Dr Kevin Teerovengadum : « Opérer un enfant : un acte méticuleux »

Dr Kevin Teerovengadum : « Opérer un enfant : un acte méticuleux »

Il est le seul chirurgien pédiatrique à Maurice et il travaille à la Fortis Clinique Darné. Depuis 2009, il op...

Lire

Je ne voulais pas faire cette césarienne ; ils m’ont forcée

Je ne voulais pas faire cette césarienne ; ils m’ont forcée

Comme tant d’autres femmes, elle n’avait pas les moyens de suivre un traitement à la clinique. Comme elles, el...

Lire

Alain Jeannot : « A Maurice, les femmes conduisent mieux que les hommes ! »

Alain Jeannot : « A Maurice, les femmes conduisent mieux que les homme

« Eh guet sa loto la kuma pe rouler, sa sir enn fam ki pe condir sa ! Ayo ramass so permi doh ! » Combien de f...

Lire

L’ail, ce superaliment dans votre cuisine !

L’ail, ce superaliment dans votre cuisine !

Nous connaissons tous le dicton « une pomme par jour, santé toujours (an apple a day keeps the doctor away)»....

Lire

L’augmentation mammaire pour de plus gros seins, mais pas que…

L’augmentation mammaire pour de plus gros seins, mais pas que…

L’augmentation mammaire par implant est l’intervention de référence en matière d’augmentation du volume des se...

Lire

Quand il est question de sport, avez-vous une préférence pour les sports en plein air, collectifs ou alors les sports individuels ? Pour vous, l’important c’est de participer ou de gagner ? Faites le test pour le savoir !

Faites le test
9 question(s)

Vous êtes maman et la grossesse n’a pas de secret pour vous ? Ou alors venez tout juste d’apprendre que vous êtes enceinte (félicitations !) et vous vous êtes documentée à fond sur toutes les étapes de la grossesse. Que savez-vous vraiment de la grossesse ? Faites le test pour le découvrir !

Faites le test
10 question(s)

Avoir une bonne hygiène de vie, ça dépend de plusieurs choses. Le rythme de vie, l’alimentation, l’exercice physique. Pensez-vous avoir une bonne hygiène de vie ? C’est le moment de le découvrir. Faites le test et surtout répondez honnêtement aux questions.

Faites le test
10 question(s)
Parlons-Nous
Vous souhaitez témoigner, partager votre expérience ? Contacter Anne Gaelle en écrivant à redaction@objectifsante.mu

Rechercher

L'annuaire des professionnels

Message envoyé!

Merci de votre message, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Contactez-nous

Mettez du bien-être dans votre boîte mail

Abonnez-vous à la newsletter

Merci de vous être abonné.