Le don d’organes ; une véritable course contre la montre

Comme tous les mois, la Fortis Clinique Darné a organisé une causerie à laquelle étaient conviés journalistes et membres du public. Le mercredi 22 mars, le Dr Balbir Verma, Senior Consultant Minimally Invasive Urology & Kidney Transplant a discuté de la transplantation d’organes qui, selon lui, est une véritable course contre la montre.

Un homme fait un accident. Appelons-le Ajay. Ajay est gravement blessé, il est emmené au service des accidents et des urgences d'un hôpital, les médecins font de leur mieux pour le sauver mais il est trop tard. Il meurt. Dans le même hôpital, un jeune homme se prépare pour encore une autre séance de dialyse ; on l'appellera Alain, il fait la dialyse deux fois par semaine. Il sait que la dialyse n’est qu'une solution temporaire, mais il ne peut pas  faire autrement.

Maintenant, imaginons cette scène différemment. Ajay est grièvement blessé, il est emmené au centre de survie le plus proche. Les médecins font de leur mieux mais ne parviennent pas à le sauver. Ils confirment la mort cérébrale et s’affairent à sauver ses organes. Parce qu’Ajay a une carte de donneur, une autre équipe commence à chercher un receveur approprié. Bientôt Alain reçoit un appel. Il est emmené à l'hôpital, il subit une intervention chirurgicale et se retrouve avec un rein fonctionnel. Il peut maintenant reprendre le travail, il peut maintenant mieux prendre soin de sa famille et mener une vie normale. Une vie est perdue, mais la qualité de vie d'une autre personne s’est améliorée. Une histoire de perte se transforme en une histoire d'espoir.

Beaucoup a été dit sur le commerce d'organes, sur le côté obscur de la transplantation.  Et si pour une fois, on se concentrait sur le bon côté de la transplantation d’organes? Et si on parlait du but même de la transplantation d'organes ? Celui de sauver des vies et améliorer la vie de ceux qui, sinon, doivent recourir à la dialyse.

A la Fortis Clinique Darné le 22 mars 2017, le Dr Balbir Verma, Senior Consultant Minimally Invasive Urology & Kidney Transplant  a discuté de la transplantation d'organes qui, selon lui, est une véritable course contre la montre.

« Tous les jours les Mauriciens ont besoin d'organes. Ils souffrent d'insuffisance rénale, d'insuffisance cardiaque ... Dans ce pays, le diabète est aussi très répandu et comme nous le savons, la maladie affecte plusieurs organes. Il y a beaucoup de demandes d'organes et nous n’arrivons pas à répondre à toutes ces demandes. À l'heure actuelle, nous pouvons seulement prendre les organes des membres de la famille et cela ne suffit pas ; les patients en souffrent, certains y laissent même la vie. »

Que faire ? Selon le docteur Verma, l'effort doit être collectif. Le gouvernement, la communauté médicale et le grand public… tout le monde doit s’y mettre. Avec le support gouvernement à travers des lois sans équivoque, il y aura moins de failles et moins d’abus. En ce moment, nos lois contiennent certaines zones d’ombre qui facilitent les maldonnes. Avec des lois non ambiguës, des termes comme la mort cérébrale ou le consentement pour le don d’organes seront aussi clairement définis évitant des complications sur le plan légal.

En ce qui concerne la communauté médicale, différentes personnes devront travailler sur les différents aspects d'un cas.

« Nous avons vu ce qui se passe quand tout le pouvoir est concentré entre les mains d'un seul individu», dit le médecin, «C'est pourquoi nous devons avoir des équipes séparées.»

Des équipes séparées, chacune composée de personnes intègres et qualifiées. Une équipe de médecins indépendants qui confirment la mort cérébrale, une autre équipe composée de sociologues, de psychologues, de personnes travaillant dans le milieu légal et de citoyens éminents pour obtenir le consentement de la famille du donneur, une équipe de récupération qui ne fait que prendre et conserver les organes, un chirurgien qui s’occupe de l’opération sans se préoccuper de l’identité du donneur ou du receveur... Ces différentes équipes travaillent de façon complémentaire mais séparément et veillent à ce qu'il n'y ait pas d'échange direct entre les familles du donneur et du receveur. Ainsi, les droits du donneur et du receveur sont respectés.

La sensibilisation du grand public est extrêmement importante. Nous pourrions avoir les meilleures lois, les meilleures équipes médicales et la meilleure infrastructure, mais tout cela ne servira pas à grand-chose si nous, les Mauriciens, ne voulons pas sauver une vie en faisant don de nos organes. Les mythes concernant le don d'organes doivent être éradiqués, la sensibilisation et la solidarité doivent être inculquées. Moi, vous, un de nos amis, un de nos parents ... tout le monde peut avoir besoin d'un organe demain. Presque tout le monde a aussi la capacité de sauver une vie. Dans d'autres pays, les gens reçoivent des cartes de donneurs ; cartes qui spécifient l’engagement d'une personne d’offrir ses organes pour la transplantation en cas de décès. Selon le Dr Verma, cela est bel et bien possible à Maurice:

« Maurice a le potentiel pour devenir un ‘hub’ de transplantation. Nous avons de bons soins de santé de base, les facilités de transport sont bonnes, la communication est aussi bonne... Nous devons continuer à travailler sur l'infrastructure, mettre en place des centres de soutien de vie ... mais c'est faisable. L'Inde a une population de 130 millions et la transplantation d’organes cadavérique est une réalité là-bas. Alors, pourquoi pas ici ? »

Au cours de cette conférence à la Fortis Clinique Darné, le Dr Balbir Verma nous a demandé de réfléchir. Et d’agir. Parce que nous avons tous la capacité de sauver une vie. Faisons-le ensemble. Commençons dès maintenant. 

Sur le même sujet

La salive et les maladies qu’elle peut transmettre

La salive et les maladies qu’elle peut transmettre

Nous ne nous en rendons pas compte, mais plusieurs phénomènes chimiques et biologiques se produisent dans notr...

Lire

Tour d’horizon des maladies de la langue

Tour d’horizon des maladies de la langue

Notre langue bien que cachée dans notre bouche, peut aussi être l’objet de certaines affections particulières....

Lire

Le poison d’abeille tuerait le VIH?

Le poison d’abeille tuerait le VIH?

Depuis longtemps, ONG, scientifiques et amoureux de la nature demandent de sauver les abeilles. Mais rien n’y...

Lire

Prévenir la maladie d’Alzheimer grâce à

Prévenir la maladie d’Alzheimer grâce à une bonne alimentation ?

Quand on pense à la maladie, on pense le plus souvent à l’hospitalisation, l’alitement, aux traitements lourds...

Lire

La salive et les maladies qu’elle peut t

La salive et les maladies qu’elle peut transmettre

Nous ne nous en rendons pas compte, mais plusieurs phénomènes chimiques et biologiques se produisent dans notr...

Lire

A lire aussi

La salive et les maladies qu’elle peut transmettre

La salive et les maladies qu’elle peut transmettre

Nous ne nous en rendons pas compte, mais plusieurs phénomènes chimiques et biologiques se produisent dans notr...

Lire

Les études le prouvent : les femmes préfèrent les barbus !

Les études le prouvent : les femmes préfèrent les barbus !

Deux études : l’une publiée sur le site Glendeen et l’autre parue dans la revue médicale Journal of Evolutiona...

Lire

Nettoyage du visage : et si on misait sur les huiles naturelles ?

Nettoyage du visage : et si on misait sur les huiles naturelles ?

Avez-vous déjà pensé à utiliser des huiles naturelles pour vous nettoyer le visage ? Elles sont très pratiques...

Lire
L'annuaire des professionnels

Sur le même sujet

La salive et les maladies qu’elle peut transmettre

La salive et les maladies qu’elle peut transmettre

Nous ne nous en rendons pas compte, mais plusieurs phénomènes chimiques et biologiques se produisent dans notr...

Lire

Tour d’horizon des maladies de la langue

Tour d’horizon des maladies de la langue

Notre langue bien que cachée dans notre bouche, peut aussi être l’objet de certaines affections particulières....

Lire

Le poison d’abeille tuerait le VIH?

Le poison d’abeille tuerait le VIH?

Depuis longtemps, ONG, scientifiques et amoureux de la nature demandent de sauver les abeilles. Mais rien n’y...

Lire
La réponse

Bonjour, Les troubles sexuels à type de difficulté d'érection ainsi que l'éjaculation précoce sont un sujet bien souvent t...

Vous avez une question?

Les sujets plus

Boules de chair : 5 traitements maison pour s’en débarrasser

Boules de chair : 5 traitements maison pour s’en débarrasser

Acrochordons, polype fibroépithélial, papillome fibro-épithélial… ces noms ne vous disent rien ? Évidemment, p...

Lire

Taches foncées sur votre peau ? Essayez ceci

Taches foncées sur votre peau ? Essayez ceci

Vous avez des taches foncées sur le visage ? Vous pensez acheter des crèmes ? Avant de vous tourner vers des p...

Lire

Graisse abdominale : une recette miracle pour la perdre rapidement !

Graisse abdominale : une recette miracle pour la perdre rapidement !

Vous avez de la graisse au niveau de votre abdomen ? En plus de changer notre apparence physique, elle peut a...

Lire

Dites adieu aux cafards grâce à ce remède miracle

Dites adieu aux cafards grâce à ce remède miracle

Les cafards, quelle nuisance ! Ils sont malpropres, désagréables et se reproduisent à une vitesse incroyable....

Lire

Astuces naturelles pour en finir avec les lézards

Astuces naturelles pour en finir avec les lézards

Fatigue trouv lezar dans lakaz ? Ils sont sales, ils sont partout dans la maison ; dans la cuisine, dans votre...

Lire

Alain Jeannot : « A Maurice, les femmes conduisent mieux que les hommes ! »

Alain Jeannot : « A Maurice, les femmes conduisent mieux que les homme

« Eh guet sa loto la kuma pe rouler, sa sir enn fam ki pe condir sa ! Ayo ramass so permi doh ! » Combien de f...

Lire

Moi ; bonne, femme battue et fonceuse

Moi ; bonne, femme battue et fonceuse

Politiciens corrompus, ragots, des histoires de perte, de désespoir… Voilà des sujets qui intéressent, qui fon...

Lire

Que restera-t-il de notre planète à la fin du siècle ?

Que restera-t-il de notre planète à la fin du siècle ?

La fonte des glaces, la chaleur, la famine. Pour le moment, cela vous fait peut-être penser à des scénarios d’...

Lire

L’ail, ce superaliment dans votre cuisine !

L’ail, ce superaliment dans votre cuisine !

Nous connaissons tous le dicton « une pomme par jour, santé toujours (an apple a day keeps the doctor away)»....

Lire

L’augmentation mammaire pour de plus gros seins, mais pas que…

L’augmentation mammaire pour de plus gros seins, mais pas que…

L’augmentation mammaire par implant est l’intervention de référence en matière d’augmentation du volume des se...

Lire

Avoir une bonne hygiène de vie, ça dépend de plusieurs choses. Le rythme de vie, l’alimentation, l’exercice physique. Pensez-vous avoir une bonne hygiène de vie ? C’est le moment de le découvrir. Faites le test et surtout répondez honnêtement aux questions.

Faites le test
10 question(s)

Le diabète est la première cause d’insuffisance rénale dans le monde développé. Etes-vous diabétique ? Un de vos proches l’est-il ? Saviez-vous toutes ces informations ?

Faites le test
12 question(s)

Nous avons tous une part de méchanceté en nous. Tantôt critique, tantôt provocateur ou « palabreur », quand il s’agit de faire mal, nous n’y allons pas de main morte !  Mais dans la catégorie des méchants, où vous situez-vous réellement ? Faites le test !

Faites le test
10 question(s)
Parlons-Nous
Vous souhaitez témoigner, partager votre expérience ? Contacter Anne Gaelle en écrivant à redaction@objectifsante.mu

Rechercher

L'annuaire des professionnels

Message envoyé!

Merci de votre message, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Contactez-nous

Mettez du bien-être dans votre boîte mail

Abonnez-vous à la newsletter

Merci de vous être abonné.