Mariage arrangé : 50 ans après Ouma et Jagdish sont toujours amoureux

En 1963, son plateau à la main, elle le voyait pour la toute première fois. 6 mois après, ils étaient déjà mariés. Ils ont fait connaissance après le mariage et ils se sont aimés. 50 ans après, Ouma raconte.

Est-ce parce qu’à l’époque, il n’y avait pas internet ? Lui, n’avait pas eu le temps de regarder Mia Khalifa ou Sunny Leone ? Est-ce parce qu’elle n’avait pas lu du Mills and Boons ou d’autres romans à l’eau de rose suscitant des attentes irréalistes de l’amour ou de la vie du couple ? Elle était la première femme qu’il a connue, il était le premier homme qu’elle a connu. Est-ce de la chance ? Parfois, juste comme ça, on trouve l’amour. Ou est-ce avant tout une question de volonté et de savoir-vivre ? Qu’est ce qui contribue au succès d’une relation ?

En 1963, Ouma et Jagdish n’ont pas eu le temps de se poser la question. A cette époque, ce sont les parents qui décident. Ouma apprend qu’on lui a trouvé enn bon garson d’une bonne famille. On organise une rencontre, un ‘dekhai’ comme on l’appelle à Maurice. Le garçon, accompagné de ses proches, vinn guet tifi. Evidemment, pour la ‘tifi’ en question, c’est le trac. Elle verra, pour la toute première fois, celui qui partagera peut-être sa vie.

« Pendant que les proches discutaient, je devais entrer avec le thé. Ma maman m’avait conseillé de garder les yeux baissés et de m’asseoir tout doucement. Ayo wi mo lame ti pe trembler, ti pe gagn per. Mem kan ban paran ti ankor pe diskite mwa ek mo ban ser ti pe louker. Mais il y avait aussi ses frères ; je voyais cinq jeunes hommes, je ne savais pas lequel d’entre eux était mon prétendant, mon futur mari. Mais celui qui portait la chemise bleue avait l’air korek, gentil. J’espérais que c’était lui. »

Elle entre avec son plateau contenant du thé, comme dans les films bollywood. Les présentations se font ; Jagdish, c’est effectivement celui qui porte la chemise bleue. Elle lui jette des petits coups d’œil furtifs. Lui aussi la regarde, leurs regards se croisent, ils rougissent. Ils ne se parlent pas. Elle joue nerveusement avec le pan de son sari. Lui, un peu distrait, répond aux questions du père d’Ouma. Autour d’eux, les proches parlent, Ouma n’écoute que d’une oreille. Elle regarde cet homme qui deviendra peut-être son mari, elle regarde le père du garçon qui deviendra peut-être son beau-père… Elle regarde tous ces gens avec lesquels elle devra vivre.

« Ils sont partis et le même jour, le soir, ils ont appelé. On n’avait pas de téléphone, ils ont appelé à la boutique d’à côté. Mon père est revenu et a annoncé ki fami garson dakor pu mariaz. Il ne m’a pas demandé mon avis mais ma mère m’a emmenée dans un petit coin pour me demander ce que j’en pensais. Et j’ai dit que je ne savais pas trop, que le garçon avait l’air gentil. »

Gentil. Voilà ce qui compte pour Ouma. Cette jeune fille de 18 ans ne cherche pas un prince charmant ou un homme super sexy avec des abdos bien formés. Elle est jeune, naïve, vierge. Elle s’attend juste à ce qu’il soit doux et compréhensif. Elle sait que le premier rapport sexuel fut pénible pour sa grande sœur, elle sait aussi que sa mère est une femme battue. Elle prie tout simplement pour que son homme à la chemise bleue ne soit pas violent.

Cet homme, elle l’a vu mais elle ne le connaît pas. Ils se revoient trois ou quatre fois lorsqu’il vient ‘fréquenter’, en présence des proches. Ils n’échangent que quelques bribes de phrases, toujours en présence des proches. Lorsqu’ils se parlent, ils se vouvoient. « Ou pu pran ankor enn tigit diri ? Non mersi, assizer ou manzer ousi. »

A l’époque, on ne perd pas le temps. 6 mois après le ‘dekhai’ se fait le mariage. Enn mariaz simp, dan lakour em. Sa première nuit chez son mari, elle la passera avec une grande cousine. C’est ce qu’on appelait une ‘lokni’. Une femme mariée qui, pour la première nuit, reste avec la mariée et lui explique comment on consomme un mariage. Parce que là, ce n’est plus comme dans les films bollywood. Pour cette première nuit avec le mari, il n’y aura pas de pétales de roses ou de guirlandes de fleurs. Elle a juste peur, très peur.

Mais tout se passe bien. Petit à petit, ils apprennent à se connaîre. Elle apprend à devenir une épouse, il apprend à devenir un époux. Ensemble, ils apprennent à devenir un couple. Chaque jour, ils se découvrent ; dans la simplicité. Une semaine après le mariage, il arrête de la vouvoyer. Elle, continue. A l’époque, c’est normal ; les épouses vouvoient leur époux par respect. Lui, veut qu’elle le tutoie. Elle ne pourra le faire qu’après 6 mois de mariage ; en hésitant, en rougissant la toute première fois. Les belles-sœurs et tantes regardent, elles ne comprennent trop pourquoi Jagdish est un mari légèrement différent. Mais qu’importe ? Ils sont heureux.

« Oui, j’étais heureuse. Mon père avait toujours été une figure d’autorité. Il était inaccessible, parfois violent. Mais voilà que j’avais un mari respectueux et compréhensif. J’ai vu qu’il était comme moi, que pour lui aussi c’était un apprentissage. Il ne prétendait pas tout savoir, li pa ti pe rod dekar mari touletan. Evidemment, il avait ses défauts, comme moi. On se disputait mais on se respectait. »

Pour Ouma, se marier, c’est aussi se familiariser avec le beau-père, les beaux-frères et belles-sœurs. C’est aussi se lever tôt pour s’occuper des animaux et faire le ménage. Pendant tout ce temps, Jagdish la soutient :

« C’était un mari prévenant, compréhensif. Cela m’arrivait d’avoir des accrochages avec une belle-sœur mais mon mari me soutenait. Parfois, il m’aidait pour les tâches ménagères. Lorsque j’étais enceinte pour la première fois, je voulais habiter chez ma mère pendant un ou deux mois. Il m’a dit que je pouvais y rester pendant autant de temps que je voulais. Ses proches ne voyaient pas cela d’un très bon œil, me linn dir mwa pa pran oken traka. »

Ils connaissent des hauts et des bas ; ensemble. Les années se succèdent, les difficultés aussi. Ils connaissent la pauvreté. Pour joindre les deux bouts, Ouma travaille dans les champs. Lorsqu’elle travaille dans les champs, Jagdish, pendant son heure de déjeuner, vient la voir sur sa bicyclette. Ils découvrent le bonheur qu’apporte un enfant. Puis, le désespoir qui survient après une fausse couche.

« J’avais déjà deux garçons, on voulait avoir une fille. J’étais de nouveau enceinte, on ne connaissait pas le sexe de l’enfant mais on était convaincus que c’était une fille. Puis j’ai fait une fausse couche. Et même s’il était déçu, il ne l’a pas montré. Au contraire, il a tout fait pour me remonter le moral et il a pris soin de moi. Au fait, je me sentais un peu coupable de pas avoir pu lui donner cet enfant. Et lui, se sentait coupable parce qu’il croyait ne pas avoir suffisamment pris soin de moi. »

Leur fille, ils l’auront. Ils auront un troisième garçon, puis une fille. Et cette fille est la prunelle des yeux de son papa. Jagdish, un homme qui accorde à sa femme et sa fille tout le respect et l’amour qu’elles méritent. Ouma n’était pas éduquée, son père avait planifié son mariage sans même la consulter. Les choses auraient pu mal se passer pour cette fille naïve qui ne connaissait pas encore la vie. A l’époque, certaines mentalités n’avaient pas encore évolué, la femme était encore limitée et soumise. En ce temps là, il était encore plus important que l’homme soit digne et respectueux envers la femme. Et que la femme fasse preuve de douceur mais aussi de résilience. Et qu’on soit homme ou femme, qu’on sache aimer et respecter l’autre.

Tant de choses se sont passées pendant ces 50 ans. Ils ont emménagé ailleurs, ils ont pu sortir de la misère, offrir une bonne éducation à leurs enfants. Aujourd’hui leurs enfants sont tous mariés. Eux, ont fait des mariages d’amour.

« A chaque époque ses coutumes. Ban dimoun ki dir ki letan lontan ti pli bon pa koner ki mizer ti pe passer sa lepok la !(rires) Il n’y a pas une époque meilleure qu’une autre. Notre mariage arrangé a marché, les mariages d’amour de nos enfants ont aussi marché. »

Maintenant que les enfants ont grandi, ils passent plus de temps ensemble ; comme des amoureux. Avec l’âge, ils retrouvent une certaine insouciance enfantine. Non, ils n’ont pas des papillons dans le ventre ; c’est plutôt une belle amitié. Ils partent à Rodrigues en amoureux, souvent, ils visitent aussi leur fils au Canada… Maintenant Jagdish ne sort pas beaucoup, mais de temps en temps, armé de leur parapluie et ‘tante bazar’, ils vont au marché ou partent chercher leurs petits enfants de l’école.

Avant d’accepter de m’accorder cette interview, Ouma a beaucoup hésité. « Ayo, mo gagn honter », m’a-t-elle dit. Pourtant, elle a de quoi être fière. Deux personnes ordinaires qui, en toute simplicité, ont appris à s’aimer. Ouma est aujourd’hui une femme ridée, fatiguée mais comblée. Et de temps en temps, elle repense encore à ce jour où le cœur battant, elle voyait cet homme en chemise bleue pour la première fois. Quel beau parcours !

Sur le même sujet

Quelques conseils pour contrôler votre jalousie

Quelques conseils pour contrôler votre jalousie

Soyons francs, nous avons tous déjà été jaloux. C’est un sentiment naturel chez les humains. Elle est surtout...

Lire

Les 10 principaux atouts de l’homme idéal

Les 10 principaux atouts de l’homme idéal

Toutes les filles rêvent d’un homme qui saura répondre à leurs attentes et satisfaire leurs moindres désirs. P...

Lire

Si votre amoureux a ces 10 habitudes, fuyez !

Si votre amoureux a ces 10 habitudes, fuyez !

Vous vous connaissez depuis quelque temps déjà et vous vous dites, ça y est ! Mo’nn zwenn mo lamwatie. Ar li m...

Lire

Vie de couple : top 10 des ennemis du co

Vie de couple : top 10 des ennemis du couple

La St Valentin approche à grands pas ! Oui, oui, on sait, l’amour se célèbre tous les jours et il ne faut pas...

Lire

Rupture à répétition : les signes qui pr

Rupture à répétition : les signes qui prouvent qu’il faut tout arrêter

Vous appelez votre meilleure amie pour la énième fois parce que votre Jules a encore décidé de rompre. Vous pl...

Lire

A lire aussi

La coupe menstruelle : les avantages et les inconvénients

La coupe menstruelle : les avantages et les inconvénients

La coupe menstruelle est présentée comme une véritable révolution en matière de protection menstruelle. Le pri...

Lire

Mieux comprendre l’origine de certains bruits du corps humain

Mieux comprendre l’origine de certains bruits du corps humain

Notre corps fait toutes sortes de bruits dont la plupart sont tout à fait normaux. Les pets, les gargouillis o...

Lire

Prise de poids pendant la grossesse, voici tout ce que vous devez savoir

Prise de poids pendant la grossesse, voici tout ce que vous devez savo

La grossesse s’accompagne d’une prise de poids inévitable pour la future maman. Une prise de poids qu’elle doi...

Lire
L'annuaire des professionnels

Sur le même sujet

Quelques conseils pour contrôler votre jalousie

Quelques conseils pour contrôler votre jalousie

Soyons francs, nous avons tous déjà été jaloux. C’est un sentiment naturel chez les humains. Elle est surtout...

Lire

Les 10 principaux atouts de l’homme idéal

Les 10 principaux atouts de l’homme idéal

Toutes les filles rêvent d’un homme qui saura répondre à leurs attentes et satisfaire leurs moindres désirs. P...

Lire

Si votre amoureux a ces 10 habitudes, fuyez !

Si votre amoureux a ces 10 habitudes, fuyez !

Vous vous connaissez depuis quelque temps déjà et vous vous dites, ça y est ! Mo’nn zwenn mo lamwatie. Ar li m...

Lire
La réponse

Hello, We are here to help you lose weight. Kindly call us on 4653555 for a free dietary assessment. This would help us...

Vous avez une question?

Les sujets plus

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

Vous avez échoué à votre examen de permis de conduire ? Ou, vous vous apprêtez à passer l’examen et avez peur...

Lire
Moi

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Ça pique trop ! Ce n’est pas propre ! Bah, tout le monde le fait… Pour des raisons d’hygiène ou simplement pou...

Lire

Boules de chair : 5 traitements maison pour s’en débarrasser

Boules de chair : 5 traitements maison pour s’en débarrasser

Acrochordons, polype fibroépithélial, papillome fibro-épithélial… ces noms ne vous disent rien ? Évidemment, p...

Lire

Dites adieu aux cafards grâce à ce remède miracle

Dites adieu aux cafards grâce à ce remède miracle

Les cafards, quelle nuisance ! Ils sont malpropres, désagréables et se reproduisent à une vitesse incroyable....

Lire

Astuces naturelles pour en finir avec les lézards

Astuces naturelles pour en finir avec les lézards

Fatigue trouv lezar dans lakaz ? Ils sont sales, ils sont partout dans la maison ; dans la cuisine, dans votre...

Lire

La belle mère, la plus grande crainte des belles-filles

La belle mère, la plus grande crainte des belles-filles

‘Ma belle-mère ne m’aime pas. Elle ne veut pas de moi. Elle me fait sentir que je ne suis pas digne de son fil...

Lire

Contraception : à chaque tranche d’âge sa méthode contraceptive !

Contraception : à chaque tranche d’âge sa méthode contraceptive !

Préservatif, patch, pilule, anneau, implant, stérilet… Les moyens de contraception utilisés dans le cadre d’un...

Lire

Je ne voulais pas faire cette césarienne ; ils m’ont forcée

Je ne voulais pas faire cette césarienne ; ils m’ont forcée

Comme tant d’autres femmes, elle n’avait pas les moyens de suivre un traitement à la clinique. Comme elles, el...

Lire

L’ail, ce superaliment dans votre cuisine !

L’ail, ce superaliment dans votre cuisine !

Nous connaissons tous le dicton « une pomme par jour, santé toujours (an apple a day keeps the doctor away)»....

Lire

L’angine de la poitrine en quelques mots

L’angine de la poitrine en quelques mots

L’angine de la poitrine, aussi appelée angor, fait partie des maladies coronariennes. Elle est caractérisée pa...

Lire

Dans votre vie de tous les jours, diriez-vous que vous avez besoin de l’avis des autres pour prendre une décision ? Ou alors que vous savez ce que vous voulez et que rien ne peut vous faire changer d’avis ? Êtes-vous influençable ? Découvrez-le en répondant à ces quelques questions.

Faites le test
8 question(s)

Quand il est question de sport, avez-vous une préférence pour les sports en plein air, collectifs ou alors les sports individuels ? Pour vous, l’important c’est de participer ou de gagner ? Faites le test pour le savoir !

Faites le test
9 question(s)

Vous êtes maman et la grossesse n’a pas de secret pour vous ? Ou alors venez tout juste d’apprendre que vous êtes enceinte (félicitations !) et vous vous êtes documentée à fond sur toutes les étapes de la grossesse. Que savez-vous vraiment de la grossesse ? Faites le test pour le découvrir !

Faites le test
10 question(s)
Parlons-Nous
Vous souhaitez témoigner, partager votre expérience ? Contacter Anne Gaelle en écrivant à redaction@objectifsante.mu

Rechercher

L'annuaire des professionnels

Message envoyé!

Merci de votre message, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Contactez-nous

Mettez du bien-être dans votre boîte mail

Abonnez-vous à la newsletter

Merci de vous être abonné.