Je ne voulais pas faire cette césarienne ; ils m’ont forcée

Comme tant d’autres femmes, elle n’avait pas les moyens de suivre un traitement à la clinique. Comme elles, elle a fait confiance au personnel soignant de l’hôpital. Mais sa confiance a été bafouée. Une césarienne qui, à son avis, n’était pas nécessaire, le mauvais traitement du personnel soignant… Ce qui était censé être le plus beau jour de sa vie a viré en cauchemar. 10 ans après, Aurélie (prénom fictif), raconte.

Il y a quelques jours, nous avons publié le témoignage de Sarah. On lui avait dit qu’il fallait absolument qu’elle fasse une césarienne ; elle a accouché normalement sans épisiotomie dans la salle d’opération. Aurélie, elle, n’a pas eu cette chance. Pourtant, pour elle aussi, tout avait bien commencé.

En 2007, elle apprend qu’elle est enceinte pour la deuxième fois. Elle n’a pas les moyens d’aller chez un médecin privé mais ce n’est pas pour autant qu’elle se néglige. Consciente qu’il y a une petite vie qui grandit en elle, elle fait religieusement son suivi à l’hôpital. Elle se tient patiemment dans les longues files d’attente. Parfois, elle arrive à 9 heures et attend son tour jusqu’à 13 heures. Parfois, certaines infirmières sont désagréables mais ce n’est pas grave ; ce qui compte le plus c’est que sa grossesse se passe bien. Evidemment, à chaque fois, c’est un médecin différent qui la reçoit. Ils ne sont pas tous pareils mais souvent, ils sont pressés, froids. Mais elle suit à la lettre leurs recommandations.

Tranquillement, les mois passent. Le bébé va bien, la maman aussi. A 9 mois, elle est préparée. Elle sait que le jour de l’accouchement s’approche ; elle est ravie. Lorsque la poche d’eau se casse, elle est calme. Elle va à l’hôpital, persuadée que comme pour son premier enfant, elle accouchera normalement. Elle pense déjà à l’effervescence qu’aura lieu lorsqu’elle rentrera à la maison avec son bout de chou. Mais c’est là que débute le cauchemar.

On l’installe au labour ward et on lui fait faire un lavement. Parce qu’après le lavement, ses douleurs se calment, la sage-femme lui administre ce qu’elle appelle enn serom douler ; pour accélérer le travail. Un médecin vient, il examine toutes les femmes présentes dans le labour ward. Là, les choses s’embrument. Epuisée, elle s’endort. Lorsqu’elle se réveille, on lui administre un deuxième sérum. La douleur survient ; elle devient de plus en plus forte, de plus en plus intolérable. Elle se dit que ça y est, elle accouchera. Le médecin arrive. C’est un médecin qui l’a déjà vue avant, c’est aussi un médecin ‘réputé’ pour les césariennes. ‘Nou pou fer CS ar ou madam’, lui dit-il. C’est tout. Pas d’explications. Pas de consolation.

Elle est là, elle se tord de douleur et on lui apprend qu’on va lui couper le ventre, juste comme ça. Elle pose des questions mais on lui demande de se taire. Elle fond en larmes, elle dit ne pas vouloir faire de césarienne, on ne l’écoute pas ; on lui donne un formulaire à signer et on la rase pour l’opération.

« J’ai dit ‘non là je ne veux rien signer, j’ai trop mal, laissez-moi tranquille’ mais on m’a dit qu’il fallait absolument signer. Je ne savais plus quoi faire. J’étais là, seule, j’avais mal et eux, me pressaient de signer. Je voulais appeler à l’aide, je pensais à mon téléphone qui était dans le sac… Finalement j’ai cédé. Je n’avais pas vraiment eu le choix. »

Sentiment d’impuissance, sentiment d’humiliation. Elle est traitée comme une personne sans importance, qui n’a pas son mot à dire, même lorsqu’il s’agit de son propre corps. Elle se sent comme un objet que les autres manient à leur guise. Elle souffre, elle a peur mais personne ne voit, personne n’entend. Elle n’est qu’une femme parmi d’autres. Etrangement, toutes les femmes présentes au labour ward ce jour-là font une césarienne. Elles sont 3 ou 4. Le médecin a décidé qu’elles devaient toutes faire une césarienne.

Epuisée, ne pouvant plus subir la douleur, elle se laisse faire. Elle est bientôt dans la salle d’opération, tout se passe vite, on lui fait l’anesthésie ; elle est presque soulagée de s’endormir. Lorsqu’elle se réveille, elle a mal.  Elle a mal parce qu’on lui a coupé le ventre, elle a mal à cause de la sonde urinaire qu’on n’a pas enlevée aussi. Elle se dit que toute cette souffrance aurait peut-être pu être évitée mais le mal est fait.

Elle retourne chez elle avec un goût amer dans la bouche. Au moins, son bébé va bien. Elle vient d’accoucher mais cette fois, la joie n’est pas au rendez-vous. Elle est juste soulagée de rentrer chez elle. Pourquoi n’avoir pas dénoncé ?

« Parce que c’est une cause perdue. Nous sommes des gens simples, lui c’est un grand médecin. Il faut chercher un avocat, dépenser son argent et son temps… »

Mais dès qu’elle a les moyens, elle prend une assurance médicale. Elle n'ira plus jamais à l’hôpital. Et elle accepte de nous accorder ce témoignage afin de mettre en garde les femmes :

« C’était en 2007, j’espère que les choses ont changé. Mais si c’est toujours le cas, je demande aux femmes de ne pas se laisser faire. Et aux docteurs, je demande de ne pas penser uniquement à l’argent. Je pense qu’ils sont payés plus lorsqu’ils font une césarienne mais qu’ils pensent aussi à nous, à nos séquelles. »

Sur le même sujet

Cicatrices de césarienne : explications et astuces pour les atténuer

Cicatrices de césarienne : explications et astuces pour les atténuer

Les cicatrices de césarienne ; elles sont comme des cicatrices de bataille. Après milles épreuves, vous avez d...

Lire

Fausse couche : vérités et mythes

Fausse couche : vérités et mythes

Une fausse couche n’est jamais facile à vivre. Aussi appelée avortement spontané, la fausse couche survient da...

Lire

Quelques conseils pour améliorer sa fertilité

Quelques conseils pour améliorer sa fertilité

Vous voulez un enfant et vous avez décidé de mettre toutes les chances de votre côté pour y arriver ? Voici qu...

Lire

Comment soulager les douleurs aux reins

Comment soulager les douleurs aux reins pendant la grossesse ?

Les douleurs aux reins sont assez fréquentes pendant la grossesse, plus particulièrement lors du deuxième trim...

Lire

Avortements illégaux : 5 femmes raconten

Avortements illégaux : 5 femmes racontent

Parce que l’avortement est illégal ,dans la plupart des cas, sur notre île, beaucoup de femmes ont recours à d...

Lire

A lire aussi

Ongles jaunes ? Causes et solutions

Ongles jaunes ? Causes et solutions

Impossible d’être belle jusqu’au bout des ongles si ces derniers sont jaunes. Qu’est ce qui encourage le jauni...

Lire

Quelques astuces pour mieux utiliser son ventilateur quand il fait très chaud

Quelques astuces pour mieux utiliser son ventilateur quand il fait trè

Quand il fait chaud, nous avons presque toujours recours au ventilateur pour rafraîchir la chaleur ambiante. M...

Lire

Le kératocône : une déformation de la cornée pouvant entrainer des conséquences graves

Le kératocône : une déformation de la cornée pouvant entrainer des con

Il s’agit d’une maladie de l’œil se manifestant par une déformation de la cornée. Elle se détecte le plus souv...

Lire
L'annuaire des professionnels

Sur le même sujet

Cicatrices de césarienne : explications et astuces pour les atténuer

Cicatrices de césarienne : explications et astuces pour les atténuer

Les cicatrices de césarienne ; elles sont comme des cicatrices de bataille. Après milles épreuves, vous avez d...

Lire

Fausse couche : vérités et mythes

Fausse couche : vérités et mythes

Une fausse couche n’est jamais facile à vivre. Aussi appelée avortement spontané, la fausse couche survient da...

Lire

Quelques conseils pour améliorer sa fertilité

Quelques conseils pour améliorer sa fertilité

Vous voulez un enfant et vous avez décidé de mettre toutes les chances de votre côté pour y arriver ? Voici qu...

Lire
La réponse

Hello, it is important that you have the right food choice rather than depriving your body of food. You should avoid skip ...

Vous avez une question?

Les sujets plus

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

Vous avez échoué à votre examen de permis de conduire ? Ou, vous vous apprêtez à passer l’examen et avez peur...

Lire
Moi

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Ça pique trop ! Ce n’est pas propre ! Bah, tout le monde le fait… Pour des raisons d’hygiène ou simplement pou...

Lire

Boules de chair : 5 traitements maison pour s’en débarrasser

Boules de chair : 5 traitements maison pour s’en débarrasser

Acrochordons, polype fibroépithélial, papillome fibro-épithélial… ces noms ne vous disent rien ? Évidemment, p...

Lire

Dites adieu aux cafards grâce à ce remède miracle

Dites adieu aux cafards grâce à ce remède miracle

Les cafards, quelle nuisance ! Ils sont malpropres, désagréables et se reproduisent à une vitesse incroyable....

Lire

Astuces naturelles pour en finir avec les lézards

Astuces naturelles pour en finir avec les lézards

Fatigue trouv lezar dans lakaz ? Ils sont sales, ils sont partout dans la maison ; dans la cuisine, dans votre...

Lire

La belle mère, la plus grande crainte des belles-filles

La belle mère, la plus grande crainte des belles-filles

‘Ma belle-mère ne m’aime pas. Elle ne veut pas de moi. Elle me fait sentir que je ne suis pas digne de son fil...

Lire

Contraception : à chaque tranche d’âge sa méthode contraceptive !

Contraception : à chaque tranche d’âge sa méthode contraceptive !

Préservatif, patch, pilule, anneau, implant, stérilet… Les moyens de contraception utilisés dans le cadre d’un...

Lire

Je ne voulais pas faire cette césarienne ; ils m’ont forcée

Je ne voulais pas faire cette césarienne ; ils m’ont forcée

Comme tant d’autres femmes, elle n’avait pas les moyens de suivre un traitement à la clinique. Comme elles, el...

Lire

5 remèdes naturels pour en finir avec le tartre

5 remèdes naturels pour en finir avec le tartre

Cachez ces horribles dents qu’on ne saurait voir ! Lorsqu’on a les dents recouvertes de tartre, on ose à peine...

Lire

L’angine de la poitrine en quelques mots

L’angine de la poitrine en quelques mots

L’angine de la poitrine, aussi appelée angor, fait partie des maladies coronariennes. Elle est caractérisée pa...

Lire

C’est un fait que personne ne pourra nier, nous sommes tous différents. Et pourtant ! Certaines de nos particularités physiques ne nous plaisent pas et peuvent parfois se transformer en drame.. Acceptez-vous votre corps ? Êtes-vous du genre complexée ? Un test à faire sans complexe...

Faites le test
10 question(s)

Nous nous mettons en couple la plupart du temps parce que nous sommes amoureux. Mais quelquefois, nous n’arrivons pas toujours à faire la distinction entre l’amour et l’attachement. Même si tout se passe bien pour le moment avec votre petit(e) ami(e), vous vous posez quelquefois des questions quant à la véritable nature de votre relation. Êtes-vous vraiment amoureux(se) ? Ce test pourra peut-être vous aider.

Faites le test
9 question(s)

On le sait tous, les relations amoureuses ont tendance à nous amener à faire des choses qu’on n’aurait jamais faites auparavant. Changer de style, de coiffure, d’amis, de vie… Il y a ceux-celles qui sont prêts à tout pour plaire à l’autre et d’autres qui se disent que son/sa prochain(e) conquête devra l’aimer comme il/elle est. Et vous ? Où vous situez-vous entre les deux ?

Faites le test
10 question(s)
Parlons-Nous
Vous souhaitez témoigner, partager votre expérience ? Contacter Anne Gaelle en écrivant à redaction@objectifsante.mu

Rechercher

L'annuaire des professionnels

Message envoyé!

Merci de votre message, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Contactez-nous

Mettez du bien-être dans votre boîte mail

Abonnez-vous à la newsletter

Merci de vous être abonné.