Global Rainbow Foundation : pour le bien-être des handicapés

La Global Rainbow Foundation est au service des handicapés depuis 2011 et leur offre des prothèses gratuitement grâce à leur projet Jaipur Foot. Le Dr Youven Naiken Gopalla, directeur de la Global Rainbow Foundation, répond aux questions d’objectifsante.mu sur ce projet.

Expliquez-nous ce qu’est la Global Rainbow Foundation ?

La Global Rainbow Foundation a été créée le 11 novembre 2011 par le Professeur Armoogum Parsooramen, dans le  but d’aider le maximum de personnes en situation d’handicap. Après une carrière internationale, le Pr Armoogum Parsooramen a compris que les personnes en situation d’handicap étaient les plus démunis et c’est pour cette raison que la Global Rainbow Foundation a été lancée.

Pour surtout vous concentrer sur votre projet-phare, le Jaipur Foot…

Tout à fait. Le programme Jaipur Foot permet de mettre gratuitement à la disposition du public des prothèses pour des personnes aux membres amputés.
En trois ans, nous avons offert  750 prothèses gratuites à nos membres. D’ici la fin de 2016,  nous espérons arriver au chiffre symbolique de 1000 prothèses.

Que faut-il faire pour obtenir ?

Nous enregistrons d’abord tous les amputés désireux d’obtenir une prothèse à notre centre de réhabilitation  à Camp Yoloff.  Après un examen approfondi avec notre équipe – médecins et physiothérapeute, ergothérapeute et psychologue – nous sommes en mesure de déterminer si la personne est éligible ou pas pour une prothèse.
Il arrive que dans certains cas, le port d’une prothèse  se révèle impossible, car entre la hanche et le membre amputé, un minimum de cinq centimètres d’espace est obligatoire.  A moins, la prothèse ne pourra  hélas pas être placée.

Quelles sont les principales causes de ces amputations ?

D’après des études effectuées, dans 85% des cas, les amputations sont liées au diabète.  Le reste des cas concerne les accidents, les brûlures et parfois même l’hérédité.  Nous avons des amputés de tous âges, enfants, adolescents et adultes, bien qu’avec le diabète, la majorité dépasse les 60 ans.  Ce qui vient rappeler une fois de plus que le diabète demeure un vrai fléau à Maurice, avec  des séquelles lourdes.

Comment se passe la fabrication de prothèses ?

En fait, nous organisons deux camps par an – en mai et en novembre -  au cours desquels nous avons des techniciens indiens qui travaillent sur place pour le moulage et la fabrication des prothèses, pour les livrer le jour même. Ce qui est magnifique, c’est qu’une personne qui arrive le matin sur sa chaise roulante ou avec des béquilles est capable,  le jour même de repartir  en marchant, avec ses  prothèses ! On peut difficilement imaginer la joie qui  habite leur cœur !

Cela doit donner des moments de joie intense !

Intense est le mot ! J’ai en tête ce fils dont la maman avait été amputée depuis six ans.  Pendant six longues années, il s’est occupé de sa mère avec patience et persévérance. Les premiers pas de sa mère l’ont fait pleurer, tellement qu’il était  heureux.  C’est là que l’on se rend compte à quel point ces prothèses peuvent changer la vie des gens, de façon radicale.  Grâce à ces techniciens indiens,  les prothèses sont faites rapidement dans une durée de six heures. Les matériaux sont préalablement été commandés en Inde et c’est l’assemblage  et le moulage qui se font sur place.

Ces  prothèses sont-elles faciles à porter au quotidien ?

Certainement. Nous veillons à ce qu’elles soient du même poids que l’autre membre non-amputé, afin de créer la balance. Bien souvent cependant, certaines amputés  trouvent leur prothèse lourde, dans la mesure où  pendant des années, ils ont vécu avec une cessation de vide de ce côté. La rééducation n’est pas simple et peut prendre un certain temps, afin de bouger et bouger normalement. C’est là que notre équipe d’ergothérapeutes et de kinésithérapeutes entre en jeu, afin que la personne puisse apprendre à bouger et à marcher de nouveau.  Le traitement est  complet et gratuit. Encore faut-il toutefois que les efforts soient faits  du côté du bénéficiaire également, afin que les résultats soient plus probants. Je dis toujours à mes patients que tout se passe dans la tête. S’ils se disent dans leur tête qu’ils marcheront, ça ne pourra que marcher !

Y’a-t-il des cas où les prothèses ne fonctionnent pas ?

Nous avons en effet des cas difficiles, avec des personnes âgées, de plus de 80 ans. Ils tiennent à avoir des prothèses pour remarcher de nouveau. Nous ne les décourageons pas,  bien au contraire. Ils reçoivent des prothèses comme les autres, mais la difficulté survient dans la mise en pratique, qui se révèle  bien plus difficile que pour les autres.

Quelles sont les alternatives aux prothèses ?

Nous offrons dans ce cas des chaises roulantes électriques   pour  permettre un déplacement plus facile. Ce projet touche environ 150 personnes chaque année.  C e  n’est certes pas la même mobilité que la prothèse, mais cela permet à la personne handicapée de sortir, de voir du monde et de se resocialiser.

Comment est financée la Global Rainbow Foundation ?

Nous fonctionnons grâce au CSR. Nous préparons à chaque année financière des projets que nous envoyons à des compagnies. Grâce aux fonds du Corporate Social Responsibility, nous obtenons les fonds nécessaires pour mener à bien  nos divers objectifs. Et rendre le sourire à tous ces amputés.
C’est comme une  nouvelle vie  post-prothèse qui commence…

Certainement ! Par exemple, trois de nos bénéficiaires ont souhaité aider les autres une fois leurs prothèses obtenues. Ils ont bénéficié d’une formation dans ce sens en aide et c’est désormais sur eux que reposent toute la logistique de la réparation et de la maintenance de ces équipements, tout le long de l’année.
Cette reconnaissance nous touche beaucoup, car elle nous fait comprendre qu’après avoir reçu, on peut aussi donner. Et cela, c’est juste magnifique.

Sur le même sujet

La Croix-Rouge de Maurice, au service de ceux qui souffrent

La Croix-Rouge de Maurice, au service de ceux qui souffrent

La Croix-Rouge de Maurice a été fondée en 1973 et est régie sous la Mauritius Red Cross Society Act du 18 déce...

Lire
ONG

La Croix-Rouge de Maurice, au service de

La Croix-Rouge de Maurice, au service de ceux qui souffrent

La Croix-Rouge de Maurice a été fondée en 1973 et est régie sous la Mauritius Red Cross Society Act du 18 déce...

Lire
ONG

A lire aussi

Hépatite C et autres maladies : nouvel espoir avec Cap Research

Hépatite C et autres maladies : nouvel espoir avec Cap Research

Cap Research : une CRO (Clinical Research Organization) qui réalise des essais cliniques et thérapeutiques sur...

Lire

Dansez, chantez ; c’est bon pour votre santé !

Dansez, chantez ; c’est bon pour votre santé !

La magie d’un concert où tous les instruments s’accordent, les frissons lorsque dans une assemblée de prière t...

Lire

Ces femmes au foyer qui ne chôment pas !

Ces femmes au foyer qui ne chôment pas !

Femme au foyer ? Cela vous fait peut-être penser à une femme avec son tablier, aux cheveux ébouriffés qui pass...

Lire
L'annuaire des professionnels

Sur le même sujet

La Croix-Rouge de Maurice, au service de ceux qui souffrent

La Croix-Rouge de Maurice, au service de ceux qui souffrent

La Croix-Rouge de Maurice a été fondée en 1973 et est régie sous la Mauritius Red Cross Society Act du 18 déce...

Lire
ONG

Vous avez une question?

Les sujets plus

Taches foncées sur votre peau ? Essayez ceci

Taches foncées sur votre peau ? Essayez ceci

Vous avez des taches foncées sur le visage ? Vous pensez acheter des crèmes ? Avant de vous tourner vers des p...

Lire

Graisse abdominale : une recette miracle pour la perdre rapidement !

Graisse abdominale : une recette miracle pour la perdre rapidement !

Vous avez de la graisse au niveau de votre abdomen ? En plus de changer notre apparence physique, elle peut a...

Lire

Dites adieu aux cafards grâce à ce remède miracle

Dites adieu aux cafards grâce à ce remède miracle

Les cafards, quelle nuisance ! Ils sont malpropres, désagréables et se reproduisent à une vitesse incroyable....

Lire

Astuces naturelles pour en finir avec les lézards

Astuces naturelles pour en finir avec les lézards

Fatigue trouv lezar dans lakaz ? Ils sont sales, ils sont partout dans la maison ; dans la cuisine, dans votre...

Lire

Rubina: « Voilà ce que j'ai appris en étant prostituée »

Rubina: « Voilà ce que j'ai appris en étant prostituée »

Une ex prostituée. Celle qui a vu la face cachée de notre société. Celle qui a côtoyé le vice et la solitude d...

Lire

Grippe H1N1 : de quoi s’agit-il vraiment?

Grippe H1N1 : de quoi s’agit-il vraiment?

Le lundi 5 juin, la grippe H1N1 a encore fait une victime à Maurice. Plus que jamais, ce virus interpelle. H1...

Lire

Varices et varicosités : tour d’horizon

Varices et varicosités : tour d’horizon

Les varicosités et les varices sont pratiquement un rite de passage. Avec l’âge, beaucoup d’entre nous verront...

Lire

Les gens passent de plus en plus de temps en ligne jusqu’à négliger certaines tâches ! D’autres ne jurent que par les jeux vidéo ou les jeux en ligne. Comment savoir si vous êtes dépendant à ces activités ou en train de plonger dans des problèmes à cause d’elles ? Pensez-vous être addictif à Internet et/ou aux jeux ? Faites le test pour le savoir !

Faites le test
9 question(s)

Les accidents arrivent toujours soudainement. Quels sont les premiers gestes ? Savez-vous comment réagir face à un accident ? Faites ce test pour le savoir. Il vous permettra aussi de retenir les informations essentielles.

Faites le test
10 question(s)

Les gestes ne sont jamais anodins. Savez-vous les interpréter ? Etes-vous un as de la communication non-verbale ? Faites le test ! Apprenez tout en jouant ; savoir décoder le langage non-verbal est un atout utile.

Faites le test
9 question(s)
Parlons-Nous
Vous souhaitez témoigner, partager votre expérience ? Contacter Anne Gaelle en écrivant à redaction@objectifsante.mu

Rechercher

L'annuaire des professionnels

Message envoyé!

Merci de votre message, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Contactez-nous

Mettez du bien-être dans votre boîte mail

Abonnez-vous à la newsletter

Merci de vous être abonné.