Il était une fois, un enfant défavorisé et une femme généreuse | Objectif Santé

Il était une fois, un enfant défavorisé et une femme généreuse

Une histoire terrible ; le cercle vicieux de la pauvreté, une jeune femme dont les hommes profitent, un bébé d’un mois qui dort le ventre vide, qui dort au sol et dont les petits orteils sont rongés par les rats. Une histoire magnifique ; une femme qui décide d’adopter ce bébé et fait de lui un petit bonhomme heureux et épanoui. Ceci est une histoire vraie ; ceci est l’histoire de Shalini (prénom fictif).

Il était une fois, un enfant défavorisé et une femme généreuse

« Ne mettez pas nos noms s’il vous plaît. Aujourd’hui mon petit garçon est heureux, il va à l’école… Les gens qui l’entourent ne doivent pas forcement connaitre son histoire… Il est encore petit et puis, c’est le passé et ce n’est pas de sa faute. » 

Nous les appellerons Shalini et Kevin. Et oui, le petit Kevin n’y est pour rien. Il ne choisit pas de naitre dans la pauvreté absolue. Il a peur du noir, il a faim ; il ne comprend pas que chez lui il n’y a pas d’électricité, pas de nourriture. Il ne sait pas encore que papa a quitté maman, qu’il ne reviendra jamais.

Shalini : «La mère de Kevin était naïve ; les hommes ne faisaient que passer du bon temps avec elle. Ils lui faisaient un enfant et ils se sauvaient. Kevin était son quatrième enfant. Elle avait déjà beaucoup de mal à s’occuper de ses trois autres filles ; Kevin était complètement négligé. Ils habitaient une petite maison pourrie à côté de nous et je voyais ce bébé souffrir tous les jours.»

Le bébé d’un mois est livré à lui-même. Il dort par terre, il est malade, il est sale. Ses couches ? Des morceaux de drap. Ses compagnons de jeux ? Des rats.

« Depuis sa naissance, on ne changeait pas ses couches, il restait dans les couches trempées. Lerat ti fini koumens mord so ban ti ledwa… Puis il y avait du sang dans ses selles. J’ai eu peur pour cet enfant, je l’ai emmené chez le médecin. Il a dit que Kevin souffrait de dysenterie. Au début j’apportais des couches, du lait pour lui. Puis, un jour j’ai demandé à sa mère de le laisser dormir chez moi. Elle a accepté. Kevin avait 2 mois. »

Kevin vit chez Shalini. Les liens se tissent. Elle s’attache à ce petit bout de chou aux grands yeux innocents. Shalini est machiniste, elle ne gagne pas beaucoup mais avec le peu qu’elle a, elle va le nourrir, l’aimer.

« A 6 mois, il était gaillard, linn vine cocass net ! (rires) Là, sa mère a voulu le reprendre. J’avais bien expliqué que je ne lui vole pas son fils, je ne fais qu’aider. Elle voulait que je lui rende son enfant, je n’ai pas persisté. »

Mais l’univers a d’autres desseins. Tout se met à nouveau en place pour réunir Shalini et Kevin. Le grand-père maternel de Kevin demande à sa fille (mère de Kevin) de retourner l’enfant à Shalini, les propriétaires de la maison où habitent la mère de Kevin leur demande de vider les lieux, les autorités apprennent que le petit Kevin et ses sœurs sont négligés, qu’ils vivent dans des conditions dangereuses… La CDU intervient.

« La CDU est venue et est partie avec les enfants. Mais comme les autorités savaient que Kevin a déjà vécu avec moi, elles m’ont proposée de l’adopter. Je n’ai pas réfléchi deux fois ; j’ai fait les démarches nécessaires. »

Kevin a maintenant une maman, un papa, une grande sœur d’une vingtaine d’années. C’est un enfant comme les autres. Il a des jouets, une bonne alimentation, un foyer et surtout beaucoup d’amour. Mais les séquelles sont là. Alors qu’il n’était qu’un fœtus, cet enfant a connu le manque. Le manque laisse des marques. Shalini remarque que son petit bonhomme n’a pas de testicules ; elle l’emmène chez le médecin, on opère Kevin mais elle apprend que son fils n’aura jamais d’enfants. Elle veut qu’il ait une bonne éducation, elle l'envoie à l’école;  son fils a des troubles d’apprentissage et doit aller dans une école spécialisée. Elle fait les démarches. Elle paie l’école, le transport. Elle fait une demande auprès de la sécurité sociale pour une allocation, mais parce que son fils ne souffre pas d’handicap elle ne perçoit rien.

Mais ce n’est pas grave. Elle arrive à nourrir et à éduquer son enfant. Elle est machiniste dans une usine, son mari est soudeur et pêche de temps en temps. Leurs moyens sont limités, mais le peu qu’ils ont est suffisant :

« Dieu m’aide. C’est lui qui a envoyé Kevin chez moi et je sais qu’il m’aidera toujours.  Evidemment, mon mari et ma fille adorent Kevin. Ensemble, on s’en sortira. »

Elle persévéra. Pour donner à ce fils la vie qu’il mérite. Shalini ne sait pas lire et écrire mais elle a pu envoyer sa fille à l’université. Shalini n’a pas eu une enfance heureuse mais aujourd’hui, le petit Kevin âgé de 7 ans court et joue gaiement chez elle. Tout ce qu’elle n’a pas eu, elle le donne à ses enfants :

« Je suis moi-même un enfant adopté et j’ai eu une enfance difficile. Je ne peux pas voir souffrir les enfants. Si j’avais les moyens, j’adopterais volontiers encore quelques enfants. Mais déjà là, ma famille et moi faisons de notre mieux pour Kevin. Il adore la musique ; j’espère pouvoir payer des cours de musique pour lui bientôt. Je suis fière de mon petit garçon.»

Shalini a expliqué au petit Kevin qu’il a deux mamans. Parce que comme elle l’a dit, elle n’a jamais voulu voler l’enfant d’autrui. Elle ne fait qu’aimer et donner. Inconditionnellement. Pour que son petit garçon ne soit pas jugé pour son passé, elle ne dévoile pas son nom. Elle n’a pas besoin qu’on sache qui elle est, elle n’a pas besoin de reconnaissance ; elle a la satisfaction de bien faire et de donner de l'amour, car de l'amour elle en a tellement.

Oui, même aujourd’hui dans notre ile dite moderne il y a encore des gens qui vivent dans la précarité et la pauvreté, il y a des petits ‘Kevin’ qui dorment le ventre vide. Mais il y a aussi des femmes comme Shalini ; des personnes simples, ordinaires qui font des choses extraordinaires.

Sur le même sujet

La belle mère, la plus grande crainte des belles-filles

La belle mère, la plus grande crainte des belles-filles

‘Ma belle-mère ne m’aime pas. Elle ne veut pas de moi. Elle me fait sentir que je ne suis pas digne de son fil...

Lire

Accoucher par césarienne sous péridurale

Accoucher par césarienne sous péridurale

On a beau dire que les douleurs de l’enfantement permettent de vivre à fond son accouchement et de mieux senti...

Lire

Ashvin et sa belle mère, une relation pas simple !

Ashvin et sa belle mère, une relation pas simple !

Il n’y a pas que chez les belles-filles et les belles-mères que les relations peuvent tourner au vinaigre, che...

Lire

Adolescents violents, qui blâmer ?

Adolescents violents, qui blâmer ?

Les éloges se font de plus en plus rares au sujet de nos adolescents. Coups, cris, injures, rejet de l’autorit...

Lire

Comment bien gérer son budget «cadeaux d

Comment bien gérer son budget «cadeaux de Noël»

Ça y est, le compte à rebours est lancé, les fêtes de fin d’année seront bientôt là. Entre les cadeaux, la déc...

Lire

A lire aussi

Maladie de Parkinson : une pathologie affectant le mouvement contrôlé

Maladie de Parkinson : une pathologie affectant le mouvement contrôlé

La maladie de Parkinson est d’origine neurodégénérative et affecte progressivement le mouvement volontaire et...

Lire

S.O.S poils incarnés : que faire ?

S.O.S poils incarnés : que faire ?

Ils apparaissent souvent sur la peau après l’épilation ou le rasage. Ces points gonflés à la surface de la pea...

Lire

Cataplasmes de chou pour soigner rhumatismes, sinusite, maux de tête…

Cataplasmes de chou pour soigner rhumatismes, sinusite, maux de tête…

Il vous arrive souvent de souffrir de troubles respiratoires, de douleurs musculaires ou articulaires ? Eh bi...

Lire
L'annuaire des professionnels

Sur le même sujet

La belle mère, la plus grande crainte des belles-filles

La belle mère, la plus grande crainte des belles-filles

‘Ma belle-mère ne m’aime pas. Elle ne veut pas de moi. Elle me fait sentir que je ne suis pas digne de son fil...

Lire

Accoucher par césarienne sous péridurale

Accoucher par césarienne sous péridurale

On a beau dire que les douleurs de l’enfantement permettent de vivre à fond son accouchement et de mieux senti...

Lire

Ashvin et sa belle mère, une relation pas simple !

Ashvin et sa belle mère, une relation pas simple !

Il n’y a pas que chez les belles-filles et les belles-mères que les relations peuvent tourner au vinaigre, che...

Lire
La réponse

Bonjour Madame Perdre du poids peut s'avérer être difficile mais n'est pas impossible. Il est important d'établir le type ...

Vous avez une question?

Les sujets plus

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Ça pique trop ! Ce n’est pas propre ! Bah, tout le monde le fait… Pour des raisons d’hygiène ou simplement pou...

Lire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

Vous avez échoué à votre examen de permis de conduire ? Ou, vous vous apprêtez à passer l’examen et avez peur...

Lire
Moi

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

L’odeur de votre pipi ne vous interpelle pas forcément. Après tout, ce n’est qu’une odeur d’urine ! Mais parfo...

Lire

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Ce n’est un secret pour personne : les hommes adorent qu’on leur fasse une fellation. Mais attention, pas n’im...

Lire

Soins des pieds : conseils d’une pédicure médicale

Soins des pieds : conseils d’une pédicure médicale

Callosités, mycoses, complications dues au diabète… lorsqu’ils sont négligés, les pieds peuvent être sujets à...

Lire

Ligature des trompes : une contraception définitive

Ligature des trompes : une contraception définitive

Souhait de ne pas ou plus avoir d’enfants, grossesses à risques ou mauvaises expériences avec les contraceptif...

Lire

Comment réagir en cas de harcèlement moral au travail ?

Comment réagir en cas de harcèlement moral au travail ?

On entend souvent parler de harcèlement sexuel au travail et très rarement de harcèlement moral. Pourtant, c’e...

Lire

Comment utiliser du sel marin pour éliminer les boutons du visage ?

Comment utiliser du sel marin pour éliminer les boutons du visage ?

Vous avez des boutons sur le visage et vous avez tout essayé pour les éliminer mais en vain ? Et si vous utili...

Lire

Le Savasana ou la posture du cadavre pour une remise en forme complète !

Le Savasana ou la posture du cadavre pour une remise en forme complète

Le Savasana, communément appelée la posture du cadavre, est une des postures les plus importantes du yoga. Pra...

Lire

Nous nous mettons en couple la plupart du temps parce que nous sommes amoureux. Mais quelquefois, nous n’arrivons pas toujours à faire la distinction entre l’amour et l’attachement. Même si tout se passe bien pour le moment avec votre petit(e) ami(e), vous vous posez quelquefois des questions quant à la véritable nature de votre relation. Êtes-vous vraiment amoureux(se) ? Ce test pourra peut-être vous aider.

Faites le test
9 question(s)

Un dérèglement de la thyroïde entraine des problèmes de poids, la perte de cheveux, la fatigue… Mais savez-vous reconnaitre les causes et les symptômes de l’hyper et de l’hypothyroïdie ? Nous vous proposons de tester vos connaissances en faisant ce test. Il suffit de répondre par vrai ou faux.

A lire aussi ailleurs : La thyroïde qu'est ce c'est ? 

Faites le test
6 question(s)

Ce test composé de 20 questions permet d’évaluer la plainte mnésique du patient. Pour chaque question, portant sur des activités de la vie quotidienne, 4 réponses sont proposées : jamais, rarement, parfois et souvent, valant chacune respectivement 0, 1, 2 et 3 points. Le score total est noté sur 80.

Faites le test
20 question(s)
Parlons-Nous
Vous souhaitez témoigner, partager votre expérience ? Contacter Anne Gaelle en écrivant à [email protected]

Rechercher

L'annuaire des professionnels

Message envoyé!

Merci de votre message, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Contactez-nous

Ce formulaire recueille votre nom, numéro de téléphone et adresse e-mail afin que nous puissions répondre à votre demande. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.

Mettez du bien-être dans votre boîte mail

Abonnez-vous à la newsletter

Merci de vous être abonné.