Dépendances et addictions : comment notre cerveau devient-il accro ? | Objectif Santé

Dépendances et addictions : comment notre cerveau devient-il accro ?

On entend souvent dire qu’on est accro à ci ou à ça mais vous êtes-vous déjà demandé comment on devient accro à quelque chose ? Au banc des accusés, nous retrouvons comme principal coupable le cerveau ! Oui, le mécanisme de l’addiction s’installe dans notre cerveau, plus particulièrement dans un circuit cérébral dit de récompense. Explications.

Le circuit/système de récompense

Pour assurer notre survie, il faut que nous assurions nos fonctions vitales (manger, boire, se reproduire, etc.). Au cours de l’évolution, un système de récompense s’est mis en place dans notre cerveau pour récompenser l’exécution de ces fonctions vitales. Son rôle s’est ensuite élargi pour nous pousser à renouveler les expériences plaisantes au cours de notre vie. Cela peut favoriser des apprentissages mais aussi (hélas) des addictions.

Imaginez-vous devant une montagne de sucreries. Ça a l’air bon tout ça, non ? Vite, à vous tous les chocolats et bonbons que vous avalez avidement. Vous savez que c’est mal de manger autant de sucreries mais parce que cela vous procure un sentiment de bien-être et de satiété, vous ne pouvez vous en empêcher. Ce double sentiment relève du système de récompense. Nous ne sommes pas tous fans de sucreries mais cette petite histoire illustre bien l’addiction générée par les drogues.

Les drogues et la dopamine : quelle relation ?

Il a été constaté que toutes les drogues avaient un point commun : elles augmentent toutes le niveau de dopamine dans les synapses d’une région du cerveau faisant partie des systèmes de récompenses. La libération de cette substance dans les synapses incite le cerveau à répéter les actions qui l’ont conduit à la récompense. Les produits addictifs modifient le circuit de récompense en le stimulant de façon directe. Vous n’arrivez pas à comprendre ?

Imaginez-vous devant un lavabo avec de l’eau qui coule dedans. Maintenant, bouchez le lavabo. Qu’est-ce qui se passe ? Le niveau d’eau monte vu qu’elle ne peut plus s’écouler. C’est ce qui se passe avec la dopamine. D’habitude, après avoir été libérée dans la synapse, elle est censée se dégrader en partie. Lorsqu’on consomme de la drogue, cela empêche les neurones de capturer de nouveau cette substance, augmentant ainsi sa concentration. Vous comprenez mieux l’impact des produits addictifs sur le cerveau ?

La répétition crée l’addiction

Répéter les comportements qui amènent à la récompense incite à la prise de drogues : le cerveau en veut toujours plus. Vous entrez alors dans un cercle vicieux et malgré le fait que vous soyez conscient des dangers que cela représente, vous n’arrivez pas à vous arrêter. Vous voilà dépendant ! À retenir donc, la répétition crée l’addiction.

Certaines drogues sont plus addictives que d’autres. C’est le cas de l’héroïne, la cocaïne et la nicotine qui agissement directement dans la synapse et empêchent la recapture de la dopamine. La vitesse à laquelle les drogues sont éliminées par le corps est aussi un facteur important. Le cannabis par exemple est éliminé de façon très lente.

En addictologie, il est possible de juger en partie du degré de dépendance d’une substance en identifiant un pic dans la concentration de dopamine. Ce pic varie en fonction du mode d’ingestion de la drogue (voie nasale, orale, intraveineuse, etc.). Plus l’assimilation sera directe, plus les effets seront immédiats et le caractère élevé !

Pourquoi ce besoin d’augmenter les doses ?

Quand on s’aperçoit d’une addiction, il est malheureusement souvent trop tard. Le cerveau a déjà eu le temps de s’habituer à la substance. En fait, les neurones mémorisent la stimulation et une certaine tolérance s’installe, d’où le besoin d’augmenter les doses pour préserver un même degré de plaisir.

Résultat : au moment de décider d’arrêter la consommation d’une drogue et/ou de se sevrer, deux types de manifestations surviennent : le syndrome de manque et la tendance à la rechute. Le syndrome de manque est relativement de courte durée et peut être surmonté avec un environnement médical adapté. En revanche, la rechute est plus difficile à gérer parce qu’il est dû au conditionnement subi. Il peut être aggravé par les situations liées au stress ou à la prise de drogue.

En temps normal, des circuits de contrôle dans le cerveau envoient un message à la personne pour la raisonner dans ses actions morales et physiques. Mais dans les cas de manque et de rechute, il est difficile de lui faire entendre raison. Ainsi, les personnes qui ont été « addicts » risquent de traîner un boulet toute leur vie car l'effet des drogues dans le cerveau ne disparaît pas complètement.

 

 

Sur le même sujet

Pas de petit tabagisme sans risques

Pas de petit tabagisme sans risques

«Je fume seulement quand je sors». «Je fume occasionnellement, d’ailleurs je n’achète jamais de cigarettes. Do...

Lire

Alcool, drogue et tabac : des causes fréquentes de dysfonction érectile.

Alcool, drogue et tabac : des causes fréquentes de dysfonction érectil

Buvez un peu d'alcool, fumez votre cigarette, accompagnez le tout avec quelques drogues et ... voyons ce...

Lire

Un mois sans alcool : quels effets sur la santé ?

Un mois sans alcool : quels effets sur la santé ?

En Grande-Bretagne, on l’appelle le «Dry January» parce que cela se passe en janvier. En Belgique c’est la «To...

Lire

Boire ou faire l’amour ? Faites le bon c

Boire ou faire l’amour ? Faites le bon choix !

L’alcool est présent en toute occasion : baptême, mariage, fiançailles, fête de fin d’année… Certaines personn...

Lire

Alcool, drogue et tabac : des causes fré

Alcool, drogue et tabac : des causes fréquentes de dysfonction érectil

Buvez un peu d'alcool, fumez votre cigarette, accompagnez le tout avec quelques drogues et ... voyons ce...

Lire

A lire aussi

Constituer sa boite à pharmacie maison

Constituer sa boite à pharmacie maison

À quand remonte la dernière fois que vous avez jetez un oeil dans votre boite à pharmacie ? Savez vous vraimen...

Lire

Et si vous investissiez dans une maison écologique…

Et si vous investissiez dans une maison écologique…

Vous voulez vous sentir bien chez vous, tout en minimisant votre impact sur l’environnement ? Une maison écolo...

Lire

Les erreurs à ne plus commettre avec ses sous-vêtements

Les erreurs à ne plus commettre avec ses sous-vêtements

Lorsqu’il s’agit de choses qui sont mauvaises pour la santé, on pense au sucre, au gras, au tabac, à l’alcool...

Lire
L'annuaire des professionnels

Sur le même sujet

Pas de petit tabagisme sans risques

Pas de petit tabagisme sans risques

«Je fume seulement quand je sors». «Je fume occasionnellement, d’ailleurs je n’achète jamais de cigarettes. Do...

Lire

Alcool, drogue et tabac : des causes fréquentes de dysfonction érectile.

Alcool, drogue et tabac : des causes fréquentes de dysfonction érectil

Buvez un peu d'alcool, fumez votre cigarette, accompagnez le tout avec quelques drogues et ... voyons ce...

Lire

Un mois sans alcool : quels effets sur la santé ?

Un mois sans alcool : quels effets sur la santé ?

En Grande-Bretagne, on l’appelle le «Dry January» parce que cela se passe en janvier. En Belgique c’est la «To...

Lire
La réponse

Bonjour Monsieur Je comprends que vous ayez des difficultés à en parler mais rassurez-vous ; vous n'avez aucune raison d'ê...

Vous avez une question?

Les sujets plus

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Ça pique trop ! Ce n’est pas propre ! Bah, tout le monde le fait… Pour des raisons d’hygiène ou simplement pou...

Lire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

Vous avez échoué à votre examen de permis de conduire ? Ou, vous vous apprêtez à passer l’examen et avez peur...

Lire
Moi

Taches blanches sur la peau ? Voici les remèdes

Taches blanches sur la peau ? Voici les remèdes

Vous avez des taches blanches sur la peau ? Elles se trouvent sur le visage, le cou, l’abdomen ou les bras et...

Lire

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

L’odeur de votre pipi ne vous interpelle pas forcément. Après tout, ce n’est qu’une odeur d’urine ! Mais parfo...

Lire

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Ce n’est un secret pour personne : les hommes adorent qu’on leur fasse une fellation. Mais attention, pas n’im...

Lire

Combien de cheveux avons-nous ? Pourquoi deviennent-ils blancs ? Les couper les rend-ils plus forts ? Etes-vous incollable sur les cheveux ? Faites le test pour le savoir !

Faites le test
10 question(s)

L’acné concerne uniquement les adolescents, manger du chocolat donne des boutons, il ne faut pas se maquiller quand on a de l’acné… les idées reçues concernant l’acné sont nombreuses mais sont-elles vraies ? Que savez-vous réellement de l’acné ? Faites ce test pour évaluer vos connaissances sur le sujet.

Faites le test
8 question(s)

On trouve tout un tas de produits minceur sur le marché : réducteurs d’appétit, boissons détox, pilules anti-graisses, produits allégés, etc. De plus en plus de personnes ressentent l’envie de maigrir au plus grand bonheur des laboratoires. Elles semblent bouder les alliés minceur que la nature leur offre. Mais les connaissent-ils seulement ? Et vous, saurez-vous les trouver ? Faites ce test pour évaluer vos connaissances sur les aliments minceur.

Faites le test
8 question(s)
Parlons-Nous
Vous souhaitez témoigner, partager votre expérience ? Contacter Anne Gaelle en écrivant à redaction@objectifsante.mu

Rechercher

L'annuaire des professionnels

Message envoyé!

Merci de votre message, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Contactez-nous

Ce formulaire recueille votre nom, numéro de téléphone et adresse e-mail afin que nous puissions répondre à votre demande. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.

Mettez du bien-être dans votre boîte mail

Abonnez-vous à la newsletter

Merci de vous être abonné.