Accro au travail ? Vous êtes peut-être un «Workaholic» ! | Objectif Santé

Accro au travail ? Vous êtes peut-être un «Workaholic» !

Vous êtes abonné aux heures sup' ? Même en vacances, vous avez besoin de votre dose de travail ? Le soir comme le week-end, vous emportez toujours un ou deux dossiers... ? Mauvaise nouvelle. Vous êtes peut-être un "workaholic" qui s'ignore. Oui, devenir accro au travail, c'est possible, et ça peut même avoir de graves conséquences sur la santé physique et mentale.

Accro au travail ? vous êtes peut-être un «Workaholic»...

Addiction au travail : définition

Non, il ne suffit pas de travailler comme un fou ou de faire parfois des semaines de 60 heures pour être un workaholic ! Les accros du boulot travaillent beaucoup non pas parce que c'est nécessaire mais parce qu'ils en ont besoin ! En clair ils ne peuvent pas s'en empêcher. Comme tout drogué de travail qui se respecte, vous êtes en manque si vous n'avez pas votre dose quotidienne. «Un boulomane (ou accro au travail) se reconnaît par exemple au nombre de kilomètres qu'il est prêt à faire en vacances pour se rapprocher d'une borne wifi", dit sur le ton de la plaisanterie le Dr Michel Lejoyeux, psychiatre et addictologue.

Addiction au travail : de multiples symptômes

Cette addiction au travail qui touche les deux sexes est bel et bien une réalité, souvent difficile à cerner. Très difficile à diagnostiquer, le "workaholisme" se manifeste différemment d'un individu à un autre: 

Ainsi, chez certaines personnes, il s’agira d’être dans l’incapacité de décrocher de son travail, d’en faire beaucoup plus qu’on ne le demande et d’être trop impliquée émotionnellement au détriment des autres activités : on rate la fête de l'école du petit dernier, les anniversaires et autres rendez-vous de la vie de famille. Chez d’autres personnes, cela se traduira par un besoin de reconnaissance et de satisfaction professionnelle  Certains s'investissent à corps perdu dans le travail, mais, trop perfectionnistes, ne sont jamais vraiment satisfaits des résultats

Enfin, certains sont dans l'impossibilité de se détendre et d'arrêter de penser au travail lors des vacances ou des loisirs : rares sont les week-ends sans au moins un dossier emporté à la maison, et pendant les vacances, on reste accroché à son ordinateur ou son smartphone !...

Addiction au travail : les facteurs de risques

Pour le Dr Laurent Karila, un autre psychiatre addictologue, l’addiction au travail résulte d'une "interaction entre l'environnement familial ou professionnel, d'un mode de fonctionnement personnel et de facteurs génétiques". Malgré tout, parmi les principaux facteurs de risque de cette addiction au travail figurent la pression au travail et la nécessité d'augmenter la productivité ou de recourir aux heures supplémentaires. D’autant que les technologies de l'information et de la communication, toujours plus envahissantes brouillent les pistes entre vie privée et professionnelle.

Les conséquences de la dépendance au travail 

Le problème, c’est que l’addiction au travail est perçue de manière positive par la société, en particulier par l'entreprise. Or, ce comportement a de nombreuses conséquences sur la santé physique et mentale puisque le workaholisme serait la cause d’ulcères, de douleurs musculaires, de troubles du sommeil, de changements comportementaux (excès de consommation de café, d'alcool ou de tabac par exemple), anxiété, jusqu'à la dépression, le burn-out ou les conflits familiaux. Addiction au travail et vie de couple font rarement bon ménage !

Addiction au travail : quelles solutions ?

Le premier problème avant de traiter, c'est de reconnaître la maladie ! Les solutions à l'addiction au travail sont à chercher dans l'entreprise : plus la hiérarchie exerce une pression et encourage les heures supplémentaires, plus les employés redoublent d'efforts pour en faire toujours plus. Au niveau de l’entreprise, faire de la prévention est nécessaire «il faut sensibiliser les salariés et les entreprises et plus particulièrement les managers», relève le Dr Karila, porte-parole de l'association SOS addictions. Ainsi, combattre cette présence excessive au travail, serait susceptible de diminuer voire éviter le nombre d’arrêts de travail  pour dépression ou burn-out. Et les performances seraient meilleures. 

Quant aux accros au travail, il n'existe pas de produits de substitution au travail ! Sauf bien sûr un investissement plus grand dans la vie familiale et les loisirs. Les thérapies comportementales et cognitives sont une aide précieuse. Elles permettent de mettre en place des stratégies pour reprendre en main sa vie familiale et professionnelle. 

Vivre dans l'instant présent, accepter de lâcher prise et de combler le vide par d'autres activités que le travail, demande souvent un long cheminement psychologique qui peut prendre parfois plusieurs mois. Le conseil du psychiatre : avoir deux agendas, l'un professionnel et l'autre privé et faire en sorte "que les temps intimes soient aussi respectés que les temps professionnels".

Et vous, êtes vous un workaholic ? Arrivez-vous à faire de réelles pauses? À couper votre téléphone, à ne pas regarder votre boîte mail ? Arrivez-vous à dire non ? Gardez bien à l’esprit que personne n’est irremplaçable au travail. Mais que vous, vous n’avez qu’une vie... 

Sur le même sujet

La promotion canapé, un moyen comme les autres de réussir ?

La promotion canapé, un moyen comme les autres de réussir ?

Elles sont peu nombreuses à le clamer haut et fort. Pourtant, loin d’être des légendes urbaines, elles existen...

Lire

Changer de métier : comment réussir sa reconversion professionnelle ?

Changer de métier : comment réussir sa reconversion professionnelle ?

Changer de métier, c’est une chose. S’épanouir dans son nouveau travail en est une autre ! Les raisons qui pou...

Lire

Comment gérer les conversations difficiles au travail ?

Comment gérer les conversations difficiles au travail ?

Dans une entreprise, il arrive que l’on ait envie de dire ses quatre vérités à ce collègue qui se croit tout p...

Lire

Que faire face à un collègue impoli ?

Que faire face à un collègue impoli ?

Il n’est pas vraiment méchant ou paresseux mais il entre et s’assoit sans dire bonjour, il parle fort ou chant...

Lire

Comment gérer les conversations difficil

Comment gérer les conversations difficiles au travail ?

Dans une entreprise, il arrive que l’on ait envie de dire ses quatre vérités à ce collègue qui se croit tout p...

Lire

A lire aussi

Sport en ligne : pratique mais pas adapté à tout le monde

Sport en ligne : pratique mais pas adapté à tout le monde

Vous savez que faire du sport, c'est important. Mais vous n’avez pas toujours le temps, ni la motivation,...

Lire

Mauvaise alimentation : l’un des premier facteurs de risque de décès

Mauvaise alimentation : l’un des premier facteurs de risque de décès

Le tabac tue des millions de personnes dans le monde, mais mal manger tue encore plus de monde. C’est ce que c...

Lire

Cols et poignets de chemises : 3 astuces pour enlever les taches

Cols et poignets de chemises : 3 astuces pour enlever les taches

Très souvent, les belles chemises finissent au fin fond de l’armoire à cause des taches sur les cols et les po...

Lire
L'annuaire des professionnels

Sur le même sujet

La promotion canapé, un moyen comme les autres de réussir ?

La promotion canapé, un moyen comme les autres de réussir ?

Elles sont peu nombreuses à le clamer haut et fort. Pourtant, loin d’être des légendes urbaines, elles existen...

Lire

Changer de métier : comment réussir sa reconversion professionnelle ?

Changer de métier : comment réussir sa reconversion professionnelle ?

Changer de métier, c’est une chose. S’épanouir dans son nouveau travail en est une autre ! Les raisons qui pou...

Lire

Comment gérer les conversations difficiles au travail ?

Comment gérer les conversations difficiles au travail ?

Dans une entreprise, il arrive que l’on ait envie de dire ses quatre vérités à ce collègue qui se croit tout p...

Lire
La réponse

Bonjour Monsieur Je comprends que vous ayez des difficultés à en parler mais rassurez-vous ; vous n'avez aucune raison d'ê...

Vous avez une question?

Les sujets plus

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Ça pique trop ! Ce n’est pas propre ! Bah, tout le monde le fait… Pour des raisons d’hygiène ou simplement pou...

Lire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

Vous avez échoué à votre examen de permis de conduire ? Ou, vous vous apprêtez à passer l’examen et avez peur...

Lire
Moi

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

L’odeur de votre pipi ne vous interpelle pas forcément. Après tout, ce n’est qu’une odeur d’urine ! Mais parfo...

Lire

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Ce n’est un secret pour personne : les hommes adorent qu’on leur fasse une fellation. Mais attention, pas n’im...

Lire

Le paraphimosis : une urgence médicale

Le paraphimosis : une urgence médicale

Le paraphimosis est une affection du prépuce qui ne peut survenir que chez les hommes et les garçons non circ...

Lire

Maladie de Parkinson : une pathologie affectant le mouvement contrôlé

Maladie de Parkinson : une pathologie affectant le mouvement contrôlé

La maladie de Parkinson est d’origine neurodégénérative et affecte progressivement le mouvement volontaire et...

Lire

Le papier aluminium, votre nouvel antidouleur préféré ?

Le papier aluminium, votre nouvel antidouleur préféré ?

« Ayo mama partou fer mal ! » Nous sommes nombreux à souffrir de douleurs : au cou, aux épaules, au dos, aux g...

Lire

L’acné concerne uniquement les adolescents, manger du chocolat donne des boutons, il ne faut pas se maquiller quand on a de l’acné… les idées reçues concernant l’acné sont nombreuses mais sont-elles vraies ? Que savez-vous réellement de l’acné ? Faites ce test pour évaluer vos connaissances sur le sujet.

Faites le test
8 question(s)

On trouve tout un tas de produits minceur sur le marché : réducteurs d’appétit, boissons détox, pilules anti-graisses, produits allégés, etc. De plus en plus de personnes ressentent l’envie de maigrir au plus grand bonheur des laboratoires. Elles semblent bouder les alliés minceur que la nature leur offre. Mais les connaissent-ils seulement ? Et vous, saurez-vous les trouver ? Faites ce test pour évaluer vos connaissances sur les aliments minceur.

Faites le test
8 question(s)

Produits light, allégés, 0%... Depuis bien longtemps, les produits garantis sans sucre ou sans matières grasses sont consommés par de nombreuses personnes. Mais savez-vous vraiment à quoi vous avez affaire ? Voici un quiz pour tester vos connaissances en la matière !

Faites le test
10 question(s)
Parlons-Nous
Vous souhaitez témoigner, partager votre expérience ? Contacter Anne Gaelle en écrivant à [email protected]

Rechercher

L'annuaire des professionnels

Message envoyé!

Merci de votre message, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Contactez-nous

Ce formulaire recueille votre nom, numéro de téléphone et adresse e-mail afin que nous puissions répondre à votre demande. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.

Mettez du bien-être dans votre boîte mail

Abonnez-vous à la newsletter

Merci de vous être abonné.