Arrêtons de stigmatiser les obèses ! | Objectif Santé

Arrêtons de stigmatiser les obèses !

Un mot est de plus en plus utilisé mais n’existe pas encore dans le dictionnaire : la grossophobie ou la stigmatisation des gros. C'est pourtant un problème qui inquiète beaucoup les professionnels de la santé mentale. Les personnes en surpoids et obèses sont stigmatisées, rejetées et font faces à toutes sortes de préjugés. Cette stigmatisation des gros est présente partout : médias, spectacles comiques, écoles, employeurs, «amis» et même membres de la famille. Arrêtons de stigmatiser les obèses ! Ce n’est pas seulement blessant ou humiliant, c’est dangereux pour ces personnes et mauvais pour tout le monde.

Arrêtons de stigmatiser les obèses !

Une stigmatisation qui s’étend à plusieurs domaines

L'obésité est la dernière frontière en matière de préjugés tolérables. Alors que la discrimination fondée sur l'âge, la race, la religion, le sexe est illégale, aucune loi n'interdit la discrimination à l'encontre de personnes en fonction de leur poids. Cela signifie que si un propriétaire ne loue des biens qu'à des personnes minces, il n’y a aucun recours possible. De nombreuses études ont démontré que cette stigmatisation s’étend à différents domaines:

  • Aux États-Unis, la prévalence de la discrimination fondée sur le poids a augmenté de 66% au cours de la dernière décennie et est comparable aux taux de discrimination raciale 
  • Les femmes obèses ont 8 fois moins de chances de trouver un emploi et les hommes sont 3 fois plus discriminés selon le Défenseur des droits et l’Organisation internationale du Travail 
  • Des recherches ont montré que certains médecins considèrent les patients en surpoids ou obèses comme des paresseux manquant de volonté et de discipline et que les personnels de soins se sentaient repoussés par les patients obèses. 
  • Selon des études menées par l'Université de Leeds à partir de 4 ans, les enfants hésitent à se lier d'amitié avec un enfant en surpoids. 
  • Selon une autre étude les femmes obèses (mais pas les hommes) sont considérées comme moins attrayantes sur le plan sexuel
  • Enfin une étude récente a démontré que les membres de la famille étaient la source la plus fréquente de stigmatisation :  les participants ont déclaré avoir été stigmatisés par leurs mères (53%), leurs pères (44%), leurs soeurs (37%), leurs frères (36%), leurs fils (20%), leurs filles (18%).

Un problème qui se perpétue

Toutes ces stigmatisations envers les personnes en surpoids ou obèses font non seulement mal émotionnellement et psychologiquement - augmentant le risque de dépression, de diminution ou perte de l’estime de soi - mais contribuent également au problème de l’obésité lui-même. Arguant du fait que «c’est pour leur bien», certaines personnes n’hésitent pas à les blâmer et leur font honte pour tenter de motiver ces personnes à perdre du poids. Entre médisance (« Tu ne trouves pas qu'elle a grossi ? »), apitoiement (« C’est à cause de çà que son copain l’a quittée… »), le ricanement (« Mais bien sûr, qu’il s’est tiré ! »)ou le conseil compatissant (« Tu devrais faire un régime tu sais... »), rien ne fonctionne, bien au contraire :  cela augmente le risque d'obésité jusqu'à 2,5 fois plus. Cette stigmatisation  les enferme dans un cercle vicieux : plus ces personnes sont stigmatisées, plus elles se dévalorisent, plus elles se consolent en mangeant, et plus elles grossissent…

Dans le domaine de la santé, la grossophobie est un problème dangereux  car cela dissuade les personnes à risque de recevoir des soins médicaux ou de discuter de leurs problèmes de santé avec leur médecin. Après avoir consulté des professionnels de la santé, les patients obèses rapportent qu’à chaque fois, les médecins attribuent systématiquement leurs problèmes de santé à leur poids sans chercher à voir plus loin. Ils se sentent incompris et ont l’impression de ne pas être pris au sérieux. 

Pourquoi les personnes en surpoids sont-elles jugées si durement?

Dans notre société obsédée par la minceur, tout le monde est persuadé que les gros sont responsables de leur corpulence et qu’il est donc politiquement correct de les stigmatiser et les ridiculiser. Les médias peuvent contribuer au problème. La majorité des reportages sur l’obésité montrent des images négatives de personnes en surpoids, débordant des vêtements mal ajustés ou engloutissant de la nourriture fast-foods . Dans le même temps on valorise la minceur, un signe de vie saine, de volonté, de maitrise de soi,... que des valeurs positives que les personnes en surpoids ou obèses sont censées ne pas avoir. Et dans les films, le gros, c’est toujours celui qui mange trop, il n’est pas beau, le plus souvent fainéant et incapable de se prendre en main.

Ces images négatives persistent malgré cinq décennies de recherches scientifiques documentant les conséquences négatives de la stigmatisation pondérale et le fait que de nombreuses causes de l’obésité échappent à la volonté de l’individu. Par exemple, la génétique, le dérèglement hormonal, la précarité (plus d’un tiers des femmes bénéficiaires de l’aide alimentaire sont obèses), l'éducation et la manière dont les parents parlent de leur poids à leurs enfants ont tous une incidence sur l'obésité. Même certains facteurs environnementaux interviennent :  moins de travaux manuels, plus grande accessibilité aux aliments bon marché, publicité intensive pour des aliments transformés,...  

Une meilleure approche

Une approche fondée sur l’acceptation et l’aide est plus efficace.  L’obésité est devenu un problème de santé publique. Si l’objectif des campagnes de prévention est de réduire l'obésité et d'améliorer la santé, la stigmatisation ne fait qu'empirer les choses.  Cette stigmatisation peut non seulement entraîner une prise de poids supplémentaire, mais elle est également liée à la dépression, aux troubles de l’alimentation, à une perte d’estime de soi et à un risque accru de divers autres problèmes mentaux et physiques. Et nous avons tous un rôle à jouer. Alors arrêtons de stigmatiser les personnes en surpoids !  Comment ? D'abord en acceptant le fait qu'il existe des gros et des moins gros, des minces et des maigres et que cela ne dépend pas forcément de leur bon vouloir; que leur beauté et leur valeur ne dépendent pas exclusivement de leur tour de taille. On peut tout à fait être gros et sésuisant, être en surpoids mais dynamique ... et parfaitement heureux ! 

Sur le même sujet

Qu'est-ce que la masculinité toxique?

Qu'est-ce que la masculinité toxique?

Pendant des décennies, nous avons qualifié de «macho» ou de «beauf» pour décrire le comportement un beaucoup t...

Lire

Comment vivre avec une personne négative ?

Comment vivre avec une personne négative ?

Vivre avec une personne qui se plaint de manière incessante, qui n’aime rien et critique tout... Sur le long t...

Lire

5 outils pour apprendre à lire dans les pensées des autres

5 outils pour apprendre à lire dans les pensées des autres

On rêve tous de pouvoir deviner les pensées des autres. Et si cela était plus facile qu’on ne le pense ? Eh no...

Lire

Pourquoi ce besoin de tout contrôler ?

Pourquoi ce besoin de tout contrôler ?

Vous connaissez peut-être, autour de vous, des personnes qui veulent tout contrôler : de leur carrière à leurs...

Lire

5 outils pour apprendre à lire dans les

5 outils pour apprendre à lire dans les pensées des autres

On rêve tous de pouvoir deviner les pensées des autres. Et si cela était plus facile qu’on ne le pense ? Eh no...

Lire

A lire aussi

Découvrez les vertus de la menthe

Découvrez les vertus de la menthe

Cette délicieuse herbe aromatique apporte fraicheur à vos plats, boissons et desserts. Reconnaissable grâce à...

Lire

6 vinaigrettes originales à essayer !

6 vinaigrettes originales à essayer !

La vinaigrette est incontournable pour réaliser une bonne salade. Sauf qu’avec le temps, vous pouvez vous lais...

Lire

5 outils pour apprendre à lire dans les pensées des autres

5 outils pour apprendre à lire dans les pensées des autres

On rêve tous de pouvoir deviner les pensées des autres. Et si cela était plus facile qu’on ne le pense ? Eh no...

Lire
L'annuaire des professionnels

Sur le même sujet

Qu'est-ce que la masculinité toxique?

Qu'est-ce que la masculinité toxique?

Pendant des décennies, nous avons qualifié de «macho» ou de «beauf» pour décrire le comportement un beaucoup t...

Lire

Comment vivre avec une personne négative ?

Comment vivre avec une personne négative ?

Vivre avec une personne qui se plaint de manière incessante, qui n’aime rien et critique tout... Sur le long t...

Lire

5 outils pour apprendre à lire dans les pensées des autres

5 outils pour apprendre à lire dans les pensées des autres

On rêve tous de pouvoir deviner les pensées des autres. Et si cela était plus facile qu’on ne le pense ? Eh no...

Lire
La réponse

Bonjour Monsieur Je comprends que vous ayez des difficultés à en parler mais rassurez-vous ; vous n'avez aucune raison d'ê...

Vous avez une question?

Les sujets plus

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Ça pique trop ! Ce n’est pas propre ! Bah, tout le monde le fait… Pour des raisons d’hygiène ou simplement pou...

Lire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

Vous avez échoué à votre examen de permis de conduire ? Ou, vous vous apprêtez à passer l’examen et avez peur...

Lire
Moi

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

L’odeur de votre pipi ne vous interpelle pas forcément. Après tout, ce n’est qu’une odeur d’urine ! Mais parfo...

Lire

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Ce n’est un secret pour personne : les hommes adorent qu’on leur fasse une fellation. Mais attention, pas n’im...

Lire

4 postures de yoga pour trouver le sommeil

4 postures de yoga pour trouver le sommeil

Ces derniers temps vous avez du mal à trouver le sommeil ? Avant de vous ruer sur des somnifères, mettez votre...

Lire

Faux ongles : quels sont les risques pour l’ongle naturel ?

Faux ongles : quels sont les risques pour l’ongle naturel ?

Les faux ongles sont très prisés. Sous forme de capsules préformées ou sculptées, ils permettent aux femmes d’...

Lire

Natation : zoom sur les 4 types de nage

Natation : zoom sur les 4 types de nage

Il existe en tout quatre types de nage universels en natation. Mais avant d’apprendre la technique des différe...

Lire

Combien de cheveux avons-nous ? Pourquoi deviennent-ils blancs ? Les couper les rend-ils plus forts ? Etes-vous incollable sur les cheveux ? Faites le test pour le savoir !

Faites le test
10 question(s)

L’acné concerne uniquement les adolescents, manger du chocolat donne des boutons, il ne faut pas se maquiller quand on a de l’acné… les idées reçues concernant l’acné sont nombreuses mais sont-elles vraies ? Que savez-vous réellement de l’acné ? Faites ce test pour évaluer vos connaissances sur le sujet.

Faites le test
8 question(s)

On trouve tout un tas de produits minceur sur le marché : réducteurs d’appétit, boissons détox, pilules anti-graisses, produits allégés, etc. De plus en plus de personnes ressentent l’envie de maigrir au plus grand bonheur des laboratoires. Elles semblent bouder les alliés minceur que la nature leur offre. Mais les connaissent-ils seulement ? Et vous, saurez-vous les trouver ? Faites ce test pour évaluer vos connaissances sur les aliments minceur.

Faites le test
8 question(s)
Parlons-Nous
Vous souhaitez témoigner, partager votre expérience ? Contacter Anne Gaelle en écrivant à [email protected]

Rechercher

L'annuaire des professionnels

Message envoyé!

Merci de votre message, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Contactez-nous

Ce formulaire recueille votre nom, numéro de téléphone et adresse e-mail afin que nous puissions répondre à votre demande. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.

Mettez du bien-être dans votre boîte mail

Abonnez-vous à la newsletter

Merci de vous être abonné.