La nomophobie, ou la peur de se trouver sans téléphone portable | Objectif Santé

La nomophobie, ou la peur de se trouver sans téléphone portable

Claustrophobie, arachnophobie, acrophobie...il y a toutes sortes de phobies, mais la phobie la plus moderne ou la plus «en vogue» est peut-être la nomophobie, ou la peur de se trouver sans  téléphone portable. Cette peur irrationnelle de perdre ou de ne pas avoir accès à son téléphone portable n'a pas été officiellement reconnue comme un trouble mental mais n’en n’est pas loin... en tout cas dans sa prise en charge thérapeutique.

La nomophobie, ou la peur de se trouver sans téléphone portable

La nomophobie, qu'est-ce que c'est ?

La nomophobie est , selon les chercheurs en psychiatrie, une maladie du monde moderne, générée par la communication virtuelle. Le terme est une contraction de «no mobile phone» et «phobie», qui a été inventé lors d'une étude réalisée en 2010 par la Poste britannique. Cette étude a révélé que près de 53% des utilisateurs de téléphones mobiles en Grande-Bretagne ont tendance à être anxieux lorsqu'ils perdent leur téléphone portable, n'ont plus de batterie ou de crédit, ou n'ont pas de couverture réseau. Des études ultérieures ont montré que, depuis, ce nombre est en augmentation. Et les personnes les plus touchées sont non seulement les adolescents et les jeunes adultes (peur de l’isolement) mais aussi les cadres dynamiques (angoisse de la performance avec la peur de ne pas être joignable)

Des symptômes identifiables

La nomophobie s'accompagne d’une série de symptômes identifiables: accélération du rythme cardiaque et de la tension artérielle, essoufflement, anxiété, nausées, tremblements, vertiges, dépression, inconfort, peur et panique. Toutefois, la communauté médicale est divisée quant à sa classification : s'agit-il d'une phobie, d'un trouble de l'anxiété, d'un mode de vie ou d'une addiction ? Quoiqu’il en soit et quelle que soit sa classification, la détresse est réelle et pas sans conséquences.

Des effets néfastes sur les relations et les capacités cognitives

Cette maladie en lien avec la démocratisation des nouvelles technologies a crée de nouveaux comportements auxquels personne ne s’attendait entrainant des conséquences diverses. La nomophobie affecte non seulement l'esprit, mais aussi les relations : la personne est physiquement présente mais psychologiquement absente. Ce qui peut impacter sa performance au travail en réduisant la durée d'attention et la concentration. Le multitâche est également un gros problème, car le passage d'une tâche à une autre (travail et téléphone) nuit à la concentration, réduit les possibilités de récupération, entraînant un stress susceptible d’impacter la santé mentale au fil du temps.

L'effet néfaste de la nomophobie sur les capacités cognitives est également démontré par les universitaires. Une étude réalisée en 2017 sur un panel de plus de 500 étudiants en médecine dentaire a mis en évidence l'influence néfaste de la dépendance aux smartphones sur les performances scolaires. Près de 40% des participants ont convenu que leurs faibles notes pouvaient être attribuées au temps passé sur leur téléphone. Bien que la proximité directe avec un smartphone puisse conduire à la nomophobie, une autre étude émet l'hypothèse que même la présence de tels appareils affecte les capacités cognitives.

Le diagnostic de la nomophobie : une souffrance ressentie

Cette maladie est le plus souvent diagnostiquée par un psychiatre, un psychologue ou un psychothérapeute. Bien que la nomophobie n'ait pas encore trouvé sa place au sein du DSM-V  (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux), elle est généralement diagnostiquées selon ces critères:

  • une vérification excessive des textos et des messages des réseaux sociaux
  • des difficultés à effectuer des tâches quotidiennes du fait de la peur de la perte de la connexion
  • la peur de perdre son téléphone portable ou de le trouver déchargé occasionnant des crises d’angoisse
  • l’incapacité à se contrôler devant cette peur et cette souffrance
  • l’impossibilité à réguler l’utilisation du téléphone portable

Tous ces symptômes sont le plus souvent accompagnés d’une perte de lien social «dans la vraie vie». Cette addiction au téléphone portable est très souvent en lien avec des traits et des troubles de la personnalité, et des TOC (troubles obsessionnels compulsifs). 

Le traitement de la nomophobie

Les thérapies contre la nomophobie vont des thérapies interpersonnelles (TPI) à la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) en passant par la prise - limitée dans le temps - d’anxyolitiques. Certaines plantes - la valériane particulièrement - peuvent être une alternative aux anxiolytiques. Mais il convient d’abord de demander conseil au médecin ou au pharmacien. Mais c’est aucun doute la prise en charge psychothérapeutique qui donne de meilleurs résultats : en atténuant les symptômes, elle s’attaque aussi aux causes de l’addiction. 

Alors que la technologie continue de régir la plupart des aspects de la vie humaine, la nomophobie est-elle la prochaine épidémie à laquelle s’attendre?  En réalité, la plupart des gens gèrent bien l’utilisation de leur téléphone portable. Toutefois, la prévention est importante : apprendre aux enfants dès leur plus jeune âge à utiliser modérément les écrans de toute sorte et surtout leur apprendre à avoir des limites

Sur le même sujet

Facebook : le point de vue du psy

Facebook : le point de vue du psy

L’avènement des réseaux sociaux, plus particulièrement de Facebook, a complètement chamboulé notre monde, mais...

Lire

Que serait le monde sans Internet ?

Que serait le monde sans Internet ?

Imaginez un monde sans Internet, sans réseaux sociaux, sans possibilité d’acheter, de faire des recherches, de...

Lire

Accroc à Facebook : liker ou ne pas liker, là est la question !

Accroc à Facebook : liker ou ne pas liker, là est la question !

Être accroc à Facebook. Liker ou ne pas liker. Se prendre en selfie. « Unfriender » le meilleur ami d’hier qui...

Lire

Quand le smartphone s’incruste dans notr

Quand le smartphone s’incruste dans notre vie et nos pensées

Le smartphone est le gadget phare de notre siècle. Il a envahi nos maisons et presque tous les membres d’une f...

Lire

Selfies et photos, activité saine ou add

Selfies et photos, activité saine ou addiction ?

Faire des photos ou des selfies et ensuite les poster sur les réseaux sociaux, c’est tendance. Mais qu’est-ce...

Lire

A lire aussi

Ostéoporose : quelles activités physiques pratiquer ?

Ostéoporose : quelles activités physiques pratiquer ?

Si vous souffrez d’ostéoporose, vous préférez ne pas faire d’activité physique de peur de tomber et de vous ca...

Lire

La mutuelle santé de nos jours

La mutuelle santé de nos jours

L'importance de souscrire à une bonne mutuelle santé de nos jours. Dans les circonstances actuelles, la s...

Lire

Constituer sa boite à pharmacie maison

Constituer sa boite à pharmacie maison

À quand remonte la dernière fois que vous avez jetez un oeil dans votre boite à pharmacie ? Savez vous vraimen...

Lire
L'annuaire des professionnels

Sur le même sujet

Facebook : le point de vue du psy

Facebook : le point de vue du psy

L’avènement des réseaux sociaux, plus particulièrement de Facebook, a complètement chamboulé notre monde, mais...

Lire

Que serait le monde sans Internet ?

Que serait le monde sans Internet ?

Imaginez un monde sans Internet, sans réseaux sociaux, sans possibilité d’acheter, de faire des recherches, de...

Lire

Accroc à Facebook : liker ou ne pas liker, là est la question !

Accroc à Facebook : liker ou ne pas liker, là est la question !

Être accroc à Facebook. Liker ou ne pas liker. Se prendre en selfie. « Unfriender » le meilleur ami d’hier qui...

Lire
La réponse

Bonjour Monsieur Je comprends que vous ayez des difficultés à en parler mais rassurez-vous ; vous n'avez aucune raison d'ê...

Vous avez une question?

Les sujets plus

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Ça pique trop ! Ce n’est pas propre ! Bah, tout le monde le fait… Pour des raisons d’hygiène ou simplement pou...

Lire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

Vous avez échoué à votre examen de permis de conduire ? Ou, vous vous apprêtez à passer l’examen et avez peur...

Lire
Moi

Taches blanches sur la peau ? Voici les remèdes

Taches blanches sur la peau ? Voici les remèdes

Vous avez des taches blanches sur la peau ? Elles se trouvent sur le visage, le cou, l’abdomen ou les bras et...

Lire

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

L’odeur de votre pipi ne vous interpelle pas forcément. Après tout, ce n’est qu’une odeur d’urine ! Mais parfo...

Lire

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Ce n’est un secret pour personne : les hommes adorent qu’on leur fasse une fellation. Mais attention, pas n’im...

Lire

Combien de cheveux avons-nous ? Pourquoi deviennent-ils blancs ? Les couper les rend-ils plus forts ? Etes-vous incollable sur les cheveux ? Faites le test pour le savoir !

Faites le test
10 question(s)

L’acné concerne uniquement les adolescents, manger du chocolat donne des boutons, il ne faut pas se maquiller quand on a de l’acné… les idées reçues concernant l’acné sont nombreuses mais sont-elles vraies ? Que savez-vous réellement de l’acné ? Faites ce test pour évaluer vos connaissances sur le sujet.

Faites le test
8 question(s)

On trouve tout un tas de produits minceur sur le marché : réducteurs d’appétit, boissons détox, pilules anti-graisses, produits allégés, etc. De plus en plus de personnes ressentent l’envie de maigrir au plus grand bonheur des laboratoires. Elles semblent bouder les alliés minceur que la nature leur offre. Mais les connaissent-ils seulement ? Et vous, saurez-vous les trouver ? Faites ce test pour évaluer vos connaissances sur les aliments minceur.

Faites le test
8 question(s)
Parlons-Nous
Vous souhaitez témoigner, partager votre expérience ? Contacter Anne Gaelle en écrivant à redaction@objectifsante.mu

Rechercher

L'annuaire des professionnels

Message envoyé!

Merci de votre message, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Contactez-nous

Ce formulaire recueille votre nom, numéro de téléphone et adresse e-mail afin que nous puissions répondre à votre demande. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.

Mettez du bien-être dans votre boîte mail

Abonnez-vous à la newsletter

Merci de vous être abonné.