Le syndrome post-vacances : comment le gérer ? | Objectif Santé

Le syndrome post-vacances : comment le gérer ?

Le syndrome post-vacances, vous en avez surement déjà entendu parler. Cette sorte de blues, pas vraiment une dépression, qui nous prend après les vacances, dès le retour au travail. Existe-t-il vraiment, ou, comme certains le disent, est-il un produit de notre société hypocondriaque ? Le retour de vacances peut vraiment être difficile pour certains. Voici quelques conseils pour mieux le gérer !

Le syndrome post-vacances : comment le gérer ?

Qu’est-ce que syndrome post-vacances ?

Aucun manuel de psychiatrie ou de psychologie ne le définit comme un trouble psychologie ou un type de dépression.  Il est défini comme un groupe de symptômes, un dérèglement temporaire. Les personnes les ressentent lorsqu’elles retournent à leurs obligations professionnelles, familiales ou leurs tâches quotidiennes après une période de repos ou de vacances.

Ce sentiment est basé sur la sensation subjective éprouvée lors de son retour au travail. Il se caractérise, sur le plan émotionnel, par de l’apathie ou de la tristesse et, sur le plan physique, par une fatigue généralisée.

Est ce qu’il existe vraiment ? 

À ce jour, il n’y a pas de consensus dans la communauté scientifique sur l’existence ou non du syndrome post-vacances. Il est encore mal connu, puisqu’il n’a pas été défini comme un paradigme psychologique. Certains psychologues parlent plutôt de retour dans un milieu de travail hostile, dans lequel le travailleur ne se sent pas valorisé et respecté ou encore lorsqu’il s’ennuie. Le problème, c’est l’adaptation.

Les vacances sont une période pendant laquelle on réalise des activités agréables, sans routine ni planning. Après les vacances, il faut se replonger dans une autre routine, et des activités pas toujours plaisantes.  Il faut se réadapter. Si le travail était considéré comme une activité permettant d’encourager le développement personnel et de stimuler la créativité, le syndrome post-vacances n’existerait probablement pas. 

Il y a une corrélation avec la durée des vacances : plus longues sont les vacances, plus il est difficile d’accepter un retour au travail.

Quels sont les symptômes ? 

Il est important de ne pas banaliser ces symptômes ou de les confondre avec le mal du pays après l’été.  Généralement, le syndrome post-vacances ne dure que 10 à 15 jours, le temps de se remettre de ses pensées, de ses émotions et de retrouver ses habitudes.  Des symptômes qui durent plus longtemps, ne diminuent pas ou ne disparaissent pas, laissent supposer une situation plus grave comme une anxiété généralisée. N’hésitez pas à consulter un psychologue ou un psychiatre si c’est le cas. 

Les symptômes peuvent être

  • physiques : fatigue, épuisement, somnolence, manque de concentration et/ou d’attention, maux de tête, tachycardie, manque d’appétit, insomnie voire même des problèmes d’estomac.
  • psychologiques et émotionnels : les plus courants sont l’apathie, la mélancolie, de forts sentiments de nostalgie, l’irritabilité, l’insécurité, la peur de perdre le contrôle.

Quelles sont les causes ? 

Voici les causes courantes du syndrome post-vacances :

  • Le manque de sommeil : Les gens en vacances passent plus de temps à faire la fête, à sortir et à rencontrer de nouvelles personnes. Cela signifie parfois moins de sommeil, ce qui peut contribuer à vous rendre fatigué et léthargique pendant votre journée de travail. 
  • La consommation accrue d’alcool : Le fait de rencontrer des gens, d’être invité plus souvent peut être synonyme de consommation plus importante d’alcool. Ce qui peut causer de la fatigue lors du retour au travail.
  • Un programme trop chargé : Être en vacances signifie qu’il faut voir toutes les personnes que vous n’avez pas vu depuis longtemps. Cela signifie un planning chargé d’engagements les uns à la suite des autres. 
  • Un problème d’image corporelle : Pendant les vacances, on dort mois, on fait mois d’exercices et… on mange plus. Résultat : on grossit ! Au retour de vacances on se sent moins bien dans sa peau. 

Comment surmonter le syndrome post-vacances ? 

Dormez à des heures régulières

Vous aviez pris l’habitude de ne pas vous coucher avant 2 heures du matin pendant vos vacances; une fois de retour, reprenez le bon rythme. Il n’existe pas de durée de sommeil idéale. Tout dépend de son rythme biologique personnel. Reprenez vos bonnes habitudes de sommeil et dormez à heures régulières.

Prévoyez des choses agréables pour les premiers jours

Oui, nous devons nettoyer, lancer des machines à laver, faire les courses, et 1 000 autres choses. Planifiez vos tâches et, surtout, consacrez les premiers jours à faire des choses agréables. Par exemple : créer un album de vacances

Fixez vous de petits objectifs à court terme

C’est un excellent remède pour démarrer la nouvelle journée avec une attitude positive. Cela vous aidera à faire face au sentiment d’apathie et de tristesse.

Reprenez le travail en milieu de la semaine

C’est mieux puisque le vendredi arrive plus vite.  Essayez de ne pas ajouter d’activités supplémentaires, au moins les premiers jours.

Méfiez-vous de l’alcool et de la caféine

L’alcool peut aggraver les symptômes d’apathie et de tristesse. Et la caféine peut intensifier les symptômes associés au stress et augmenter votre anxiété.

Prenez soin de vous

Mangez équilibré, buvez beaucoup d’eau et faites de sport

Gardez une attitude positive

Quelques astuces en psychologie positive peuvent vous aider. Vous devez réorienter votre pensée et cesser de considérer le travail comme un fardeau. Il n’est pas inutile de vous rappeler que vous avez de la chance d’avoir un travail en ce moment…contrairement à d’autres. 

Sur le même sujet

Comprendre le déni de grossesse

Comprendre le déni de grossesse

Certaines femmes ne réalisent qu’elles attendent un bébé... qu’au moment d’accoucher. Comment est-ce possible...

Lire

« J’ai trouvé l’amour dans la maladie »

« J’ai trouvé l’amour dans la maladie »

En septembre de l’année dernière Hema (prénom fictif) apprenait qu’elle souffrait d’un cancer. Mais ceci n’est...

Lire

La solitude et l’isolement social sont des tueurs silencieux

La solitude et l’isolement social sont des tueurs silencieux

Les chercheurs américains sont d’avis que la solitude tue à petit feu. Ils ont établi un lien entre la solitud...

Lire

Comment accompagner une personne graveme

Comment accompagner une personne gravement malade ?

Comment soutenir et accompagner une personne proche de nous qui est gravement malade? Le livre de Christophe F...

Lire

La solitude et l’isolement social sont d

La solitude et l’isolement social sont des tueurs silencieux

Les chercheurs américains sont d’avis que la solitude tue à petit feu. Ils ont établi un lien entre la solitud...

Lire

A lire aussi

Ce que dit la forme de votre corps de votre santé

Ce que dit la forme de votre corps de votre santé

Quel fruit ressemble le plus à votre silhouette, la pomme ou la poire ? Ou peut-être votre corps a t-il plus u...

Lire

Ostéoporose : quelles activités physiques pratiquer ?

Ostéoporose : quelles activités physiques pratiquer ?

Si vous souffrez d’ostéoporose, vous préférez ne pas faire d’activité physique de peur de tomber et de vous ca...

Lire

La mutuelle santé de nos jours

La mutuelle santé de nos jours

L'importance de souscrire à une bonne mutuelle santé de nos jours. Dans les circonstances actuelles, la s...

Lire
L'annuaire des professionnels

Sur le même sujet

Comprendre le déni de grossesse

Comprendre le déni de grossesse

Certaines femmes ne réalisent qu’elles attendent un bébé... qu’au moment d’accoucher. Comment est-ce possible...

Lire

« J’ai trouvé l’amour dans la maladie »

« J’ai trouvé l’amour dans la maladie »

En septembre de l’année dernière Hema (prénom fictif) apprenait qu’elle souffrait d’un cancer. Mais ceci n’est...

Lire

La solitude et l’isolement social sont des tueurs silencieux

La solitude et l’isolement social sont des tueurs silencieux

Les chercheurs américains sont d’avis que la solitude tue à petit feu. Ils ont établi un lien entre la solitud...

Lire
La réponse

Bonjour Monsieur Je comprends que vous ayez des difficultés à en parler mais rassurez-vous ; vous n'avez aucune raison d'ê...

Vous avez une question?

Les sujets plus

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Ça pique trop ! Ce n’est pas propre ! Bah, tout le monde le fait… Pour des raisons d’hygiène ou simplement pou...

Lire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

Vous avez échoué à votre examen de permis de conduire ? Ou, vous vous apprêtez à passer l’examen et avez peur...

Lire
Moi

Taches blanches sur la peau ? Voici les remèdes

Taches blanches sur la peau ? Voici les remèdes

Vous avez des taches blanches sur la peau ? Elles se trouvent sur le visage, le cou, l’abdomen ou les bras et...

Lire

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

L’odeur de votre pipi ne vous interpelle pas forcément. Après tout, ce n’est qu’une odeur d’urine ! Mais parfo...

Lire

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Ce n’est un secret pour personne : les hommes adorent qu’on leur fasse une fellation. Mais attention, pas n’im...

Lire

Combien de cheveux avons-nous ? Pourquoi deviennent-ils blancs ? Les couper les rend-ils plus forts ? Etes-vous incollable sur les cheveux ? Faites le test pour le savoir !

Faites le test
10 question(s)

L’acné concerne uniquement les adolescents, manger du chocolat donne des boutons, il ne faut pas se maquiller quand on a de l’acné… les idées reçues concernant l’acné sont nombreuses mais sont-elles vraies ? Que savez-vous réellement de l’acné ? Faites ce test pour évaluer vos connaissances sur le sujet.

Faites le test
8 question(s)

On trouve tout un tas de produits minceur sur le marché : réducteurs d’appétit, boissons détox, pilules anti-graisses, produits allégés, etc. De plus en plus de personnes ressentent l’envie de maigrir au plus grand bonheur des laboratoires. Elles semblent bouder les alliés minceur que la nature leur offre. Mais les connaissent-ils seulement ? Et vous, saurez-vous les trouver ? Faites ce test pour évaluer vos connaissances sur les aliments minceur.

Faites le test
8 question(s)
Parlons-Nous
Vous souhaitez témoigner, partager votre expérience ? Contacter Anne Gaelle en écrivant à redaction@objectifsante.mu

Rechercher

L'annuaire des professionnels

Message envoyé!

Merci de votre message, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Contactez-nous

Ce formulaire recueille votre nom, numéro de téléphone et adresse e-mail afin que nous puissions répondre à votre demande. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.

Mettez du bien-être dans votre boîte mail

Abonnez-vous à la newsletter

Merci de vous être abonné.