L’argent : son utilisation serait guidée par nos vécus ! | Objectif Santé

L’argent : son utilisation serait guidée par nos vécus !

L’argent, tel que nous le connaissons, ne date pas d’hier. La relation que l’homme entretient avec lui remonte à la nuit des temps. Tantôt source de convoitise tantôt objet de mépris, l’argent fait partie de ces inventions qui suscitent des émotions diverses. Nous le manions tous au quotidien, mais qu’en est-il vraiment des sentiments qui nous lient à son utilisation ?

Une fonction symbolique

Afin de mieux comprendre les relations qui nous lient à l’argent, il est essentiel de comprendre l’homme, et ce, depuis sa naissance. En effet, il est intéressant de noter que toutes nos actions en tant qu’enfants ont des répercussions sur les sentiments qui nous rattachent à l’argent. Selon Freud, psychanalyste, un enfant développerait une relation inconsciente avec l’argent pendant les premiers mois de son existence (stade oral).

Il évolue dans ce qu’on appelle la sphère de l’avoir : avoir faim, avoir soif, avoir envie d’attention, souffrir du manque, de l’absence de sa mère, etc. Il arrive tant bien que mal à monopoliser l’attention. Une fois adulte, ce sentiment de tout avoir se transfère sur l’argent, qui représente le domaine de l’avoir par excellence.

Bien plus qu’un simple moyen d’échange ou un instrument de mesure, l’argent possèderait avant tout des significations inconscientes pour chacun de nous. Ainsi, les comportements tels que l’avarice pathologique ou le besoin d’économiser seraient dus au fait que nous voulons pallier certaines peurs de manque vécues dans la petite enfance. Ce sont les fantasmes établis lors des phases orales et anales du développement psychoaffectif qui animent notre relation à l’argent.

Pourquoi autant d’engouement autour de l’argent ?

Pour comprendre pourquoi nous aimons autant l’argent, nous allons nous appuyer sur la psychanalyse. Selon Freud, lors du stade oral, un enfant se sent impuissant et démuni. Il ne peut rien faire seul, et cette dépendance le pousse à rêver d’un sein inépuisable, un pourvoyeur de lait, qui lui permettrait d’échapper au manque. On retrouve ce type de fantasmes oraux notamment chez les personnes qui cherchent perpétuellement à se remplir les poches. Dans leur inconscient, l’argent représente ce sein toujours à disposition. 

Et qu’en est-il de l’avarice ? À l’image d’un jeune enfant qui a peur de se vider de sa substance lorsque sa mère le met sur le pot, l’avare ressent le besoin de retenir son argent de peur de s’en séparer.  Il se sent ainsi protégé.

Quand l’argent devient un sujet tabou…

À un moment ou un autre, nous éprouvons tous de la culpabilité par rapport au maniement de l’argent. Une des raisons pouvant expliquer ce comportement serait la religion. Ceux qui la pratiquent se sentent coupables lorsqu’ils s’adonnent au culte de l’argent. La religion nous apprend à nous défaire de cet attachement excessif. Elle nous enseigne également à ne pas voir en l’argent une source de protection et encore moins une sorte de divinité archaïque. Du point de vue psychanalytique, cette culpabilité serait liée aux fantasmes de la petite enfance dans la mesure où le nourrisson a peur d’être puni pour sa voracité (avide de téter le sein). De même, à l’âge adulte, ce type de fantasmes est conservé : on craint d’être châtié pour cette soif du pouvoir, cette envie excessive de posséder de l’argent.

Qui sont ceux qui voient en l’argent un simple moyen d’échange ?

Les personnes qui entretiennent un rapport sain avec l’argent sont celles qui ont intégré le complexe d’Œdipe. Ces personnes ont accepté un certain nombre d’interdits considérés comme la loi du père. Elles ont compris que le monde n’est pas régi par leurs désirs. Et pour obtenir ce qu’elles voulaient, il fallait se confronter au désir de l’autre. Dès l’enfance, on apprend à identifier les limites et à ne pas les transgresser. Simultanément, on intériorise ce qu’on appelle une notion d’altérité. À l’âge adulte, l’argent devient le moyen de s’arranger de cette altérité et de passer contrat avec l’autre. Il devient un instrument de communication et d’échange. Ayant accepté de respecter certaines règles pendant l’enfance, nous sommes plus aptes à accepter le prix à payer. Et donc nous acceptons que telle chose valle tant, ni plus ni moins.

Quel est le rapport entre notre façon de vivre et l’altérité ?

Il s’avère que le marchandage infini des bazars et autres renvoie à des fantasmes de domination et de soumission. Nous sommes nombreux à débattre les prix pour obtenir ce que nous voulons et obliger le vendeur à céder. Dans certains cas, c’est l’inverse, nous sommes obligés d’acheter et c’est le vendeur qui l’emporte. En somme, notre rapport à l’argent dépend de notre rapport à l’altérité.

Ce système renverrait au rapport mère-enfant au moment où le petit se sent complètement soumis et rêve d’inverser le rapport de force.

Lorsque la maturité psychoaffective nous permet de reconnaitre que l’autre ne représente pas une menace, nous acceptons que le prix soit fixé indépendamment de notre volonté.

Dans ces conditions, la relation marchande n’est plus considérée comme un marchandage. Il n’y a pas de prix définitif et la valeur des choses dépend principalement de son rapport de force. L’avancée de la civilisation que représente l’argent doit être protégée afin de tempérer les rapports entre les individus.

L’argent, une formidable invention ?


C’est une formidable invention dans la mesure où il nous oblige à considérer notre prochain comme notre égal. Lorsqu’il est utilisé uniquement comme un instrument de mesure, il nous empêche d’essayer de déposséder l’autre. Qui plus est, le système salarial enraye, l’utilisation de la force de travail sans compensation. Bien que nous ne soyons pas tous d’accord sur la somme, nous le sommes sur le principe. Il faut cependant bien veiller à protéger cette règlementation étant donné que le système d’argent peut facilement être perverti !

Le travail est un élément essentiel de notre existence, allant de l’époque féodale jusqu’aujourd’hui. De même, tout travail mérite salaire, d’où peut-être l’expression gagner sa vie. Argent est synonyme de vie. En obtenant un salaire, un individu est capable de subvenir à ses besoins. Posséder de l’argent procure un sentiment de liberté et de sécurité.

Il est parfois difficile de demander une augmentation. On éprouve même un véritable sentiment de culpabilité. Cette crainte serait peut-être due au fait qu’en étant petit, l’on a souvent été confronté à la colère d’un parent. L’éventuelle colère du patron serait donc pressentie comme un danger vital, d’où la peur d’aller vers lui et de faire part de sa demande. Par ailleurs, on cherche à avoir plus parce que notre salaire définit notre être. Dans la société actuelle, la valeur des individus a tendance à se mesurer par la quantité d’argent qu’ils possèdent, ce qui est totalement inadmissible. Il faut tenter de se dissocier du domaine de l’avoir et être apprécié en tant que tel. Pour cela, il faudra retravailler le système d’argent et faire en sorte que tout le monde soit au même niveau.

L’avoir ne peut définir l’être. La valeur d’une personne ne peut être appréciée dépendant de la somme qu’elle possède.

Cette prise de conscience est nécessaire afin que nous ne soyons pas engloutis par notre obsession de l’argent !

A découvrir aussi
L’argent et les jeunes : comment s’y prendre ?

 

Sur le même sujet

L’assurance habitation en cinq questions

L’assurance habitation en cinq questions

Inondations, incendies ou cambriolages… Les biens mobiliers et immobiliers sont souvent les plus à risque. L’a...

Lire

7 astuces pour éviter des fins de mois difficiles

7 astuces pour éviter des fins de mois difficiles

Votre résolution était d’économiser mais voilà que nous sommes au milieu de l’année et vous avez l’impression...

Lire

7 astuces pour éviter des fins de mois d

7 astuces pour éviter des fins de mois difficiles

Votre résolution était d’économiser mais voilà que nous sommes au milieu de l’année et vous avez l’impression...

Lire

L’assurance habitation en cinq questions

L’assurance habitation en cinq questions

Inondations, incendies ou cambriolages… Les biens mobiliers et immobiliers sont souvent les plus à risque. L’a...

Lire

A lire aussi

Pourquoi certains moustiques préfèrent le sang humain ?

Pourquoi certains moustiques préfèrent le sang humain ?

Sur les quelques 3 500 espèces de moustiques connues dans le monde, seuls quelques-uns piquent principalement...

Lire

Comment fonctionne la mémoire immunitaire ?

Comment fonctionne la mémoire immunitaire ?

L'une des grandes fonctions de notre système immunitaire est d'identifier et d'éliminer les org...

Lire

Ce que dit la forme de votre corps de votre santé

Ce que dit la forme de votre corps de votre santé

Quel fruit ressemble le plus à votre silhouette, la pomme ou la poire ? Ou peut-être votre corps a t-il plus u...

Lire
L'annuaire des professionnels

Sur le même sujet

L’assurance habitation en cinq questions

L’assurance habitation en cinq questions

Inondations, incendies ou cambriolages… Les biens mobiliers et immobiliers sont souvent les plus à risque. L’a...

Lire

7 astuces pour éviter des fins de mois difficiles

7 astuces pour éviter des fins de mois difficiles

Votre résolution était d’économiser mais voilà que nous sommes au milieu de l’année et vous avez l’impression...

Lire
La réponse

Bonjour Monsieur Je comprends que vous ayez des difficultés à en parler mais rassurez-vous ; vous n'avez aucune raison d'ê...

Vous avez une question?

Les sujets plus

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Ça pique trop ! Ce n’est pas propre ! Bah, tout le monde le fait… Pour des raisons d’hygiène ou simplement pou...

Lire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

Vous avez échoué à votre examen de permis de conduire ? Ou, vous vous apprêtez à passer l’examen et avez peur...

Lire
Moi

Taches blanches sur la peau ? Voici les remèdes

Taches blanches sur la peau ? Voici les remèdes

Vous avez des taches blanches sur la peau ? Elles se trouvent sur le visage, le cou, l’abdomen ou les bras et...

Lire

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

L’odeur de votre pipi ne vous interpelle pas forcément. Après tout, ce n’est qu’une odeur d’urine ! Mais parfo...

Lire

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Ce n’est un secret pour personne : les hommes adorent qu’on leur fasse une fellation. Mais attention, pas n’im...

Lire

Combien de cheveux avons-nous ? Pourquoi deviennent-ils blancs ? Les couper les rend-ils plus forts ? Etes-vous incollable sur les cheveux ? Faites le test pour le savoir !

Faites le test
10 question(s)

L’acné concerne uniquement les adolescents, manger du chocolat donne des boutons, il ne faut pas se maquiller quand on a de l’acné… les idées reçues concernant l’acné sont nombreuses mais sont-elles vraies ? Que savez-vous réellement de l’acné ? Faites ce test pour évaluer vos connaissances sur le sujet.

Faites le test
8 question(s)

On trouve tout un tas de produits minceur sur le marché : réducteurs d’appétit, boissons détox, pilules anti-graisses, produits allégés, etc. De plus en plus de personnes ressentent l’envie de maigrir au plus grand bonheur des laboratoires. Elles semblent bouder les alliés minceur que la nature leur offre. Mais les connaissent-ils seulement ? Et vous, saurez-vous les trouver ? Faites ce test pour évaluer vos connaissances sur les aliments minceur.

Faites le test
8 question(s)
Parlons-Nous
Vous souhaitez témoigner, partager votre expérience ? Contacter Anne Gaelle en écrivant à redaction@objectifsante.mu

Rechercher

L'annuaire des professionnels

Message envoyé!

Merci de votre message, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Contactez-nous

Ce formulaire recueille votre nom, numéro de téléphone et adresse e-mail afin que nous puissions répondre à votre demande. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.

Mettez du bien-être dans votre boîte mail

Abonnez-vous à la newsletter

Merci de vous être abonné.