Violences sexuelles sur les enfants : se reconstruire | Objectif Santé

Violences sexuelles sur les enfants : se reconstruire

L’espoir est permis pour les ex-victimes de violences sexuelles, qui ne veulent plus porter ce qualificatif toute leur vie. Accompagnement thérapeutique, groupes de parole, plaintes en cour font partie des outils qui permettent de se reconstruire. Mais pour cela, il faut briser le silence.

 « On ne guérit pas de l’inceste, on apprend à survivre. Les cicatrices restent », nous confie Anne-Sophie (prénom modifié) 39 ans, victime d’inceste et d’autres abus sexuels alors qu’elle était enfant. C’est grâce à un groupe de parole, en compagnie d’autres victimes, qu’Anne-Sophie arrive aujourd’hui à surmonter ce traumatisme. « J’ai appris à parler à la petite fille qui est en moi. Il faut arriver à la laisser partir, à ne pas rester bloquée dans l’enfance ». 


Le premier pas pour se reconstruire est de parler de l’abus subi. Selon Emilie Duval, docteur en psychologie clinique, «être victime d’agression sexuelle est un traumatisme qui n’a souvent pas pu se dire pendant de nombreuses années. Le moment où les souvenirs des agressions subies remontent est un moment très difficile, douloureux pour la victime, avec des sentiments de tristesse, honte, culpabilité, colère qui refont surface».

Il est donc impératif de réaliser un travail thérapeutique. Un enfant victime doit bénéficier d’un accompagnement thérapeutique et surtout être protégé de la personne qui l’a agressé, pour que cet accompagnement soit efficace. Pour l’adulte victime, si elle-même n’entreprend pas la démarche de suivre une thérapie, il est possible qu’une personne dans son entourage lui suggère, voire l’accompagne.

Construire une image positive de soi suite aux violences sexuelles

Le thérapeute permettra à la victime de parler de l’abus subi sans craindre d’être jugée ou de choquer. Il existe à Maurice des psychologues particulièrement formés à la problématique des agressions sexuelles, explique Mélanie Vigier de Latour-Berenger, Psychosociologue (la liste est disponible à l’adresse suivante : http://pedostop.org/fr/vous-informer/accompagnements-info).

Le travail thérapeutique permet à la victime de se reconstruire, et de reléguer au passé les agressions sexuelles subies. Elle se reconnecte avec elle-même grâce à ce travail consistant principalement à mettre en mots ce qu’elle a subi. Cela permet de restituer la responsabilité à l’agresseur, de travailler sur ces sentiments de culpabilité et de honte qui perdurent longtemps après l’agression. De reconstruire une image positive de soi positive.

Ce travail thérapeutique est souvent très douloureux pour la victime, mais il est indispensable. Outre la thérapie classique, des méthodes comme l’EMDR (intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires) peuvent s’avérer efficaces. «Lorsqu’il s’agit d’agressions sexuelles la thérapie EMDR peut être très intéressante car il s’agit d’une thérapie qui ne contraint pas la personne à tout raconter. Cela convient donc aux personnes qui sont bloquées par la honte ou la culpabilité», explique Natasha Chakowa, psychologue clinicienne et thérapeute EMDR.

Les sessions familiales (dans les cas d’inceste par exemple) permettent aussi de remettre de l’ordre dans des familles dysfonctionnelles. Arianna Bonnazzi, psychologue clinicienne, explique que lorsqu’on a affaire à une histoire d’abus sexuel sur enfant, et notamment d’inceste, l’on retrouve beaucoup de parallélismes avec une histoire ancienne qui a appartenu à d’autres membres de la famille. «Au préalable d’une thérapie familiale, il faudra néanmoins s’assurer que la victime d’abus sexuels soit protégée de la personne qui l’a agressée. Cela est la condition pour permettre à la victime et aux membres de la famille de parler du ressenti autour de l’abus et de développer les compétences nécessaires pour soigner la blessure de ce traumatisme tant au niveau de la victime que de soi-même en tant que membre de la famille – car un abus a forcément un impact au sein de la famille.»


Violences sexuelles, un accompagnement individuel nécessaire

Quant aux groupes de parole, ils peuvent soit réunir des adultes ex-victimes uniquement, soit aussi accueillir aussi des professionnels en psychologie. Mais il est souvent important qu’un accompagnement individuel soit fait en parallèle ou en amont. Dans le cas d’Anne-Sophie, cela fait un an qu’elle et trois autres victimes se rencontrent toutes les deux semaines. L’une d’elle, qui a fait sept ans de thérapie, est leur accompagnatrice. «C’est un pacte solide. S’il y en a une qui casse, tout casse. Il y en a toujours une qui va très bien et l’autre qui va mal, ça équilibre. Nous ressentons une fusion, cela nous donne plus de courage pour agir après, nous donne confiance.»

Elles ont pour ouvrage de référence The Courage to Heal d’Ellen Bass et Maura Davis. «Nous prenons un sujet que nous développons, par exemple, les défenses. On réalise qu’on a mis en place des défenses pour se protéger de ce qu’on a subi. On apprend à se comprendre.»Chacune est à des stades différents dans sa reconstruction. «Mais nous savons qu’en parlant dans ce groupe, on ne va pas fatiguer les gens, personne ne va nous juger, chacune va écouter, va vouloir aider.»

Anne-Sophie a choisi la voie des groupes de parole car elle n’a pas trouvé de symbiose avec les psychologues qu’elle a rencontrés. «En plus, il y a un aspect financier. Les groupes de parole c’est gratuit, le psy moi à l’époque c’était Rs 900 toutes les deux semaines !» D’autant que c’est un travail qui s’étale sur plusieurs années. Elle met le doigt sur deux points importants : le choix du thérapeute et le coût de la thérapie. Il importe que le thérapeute ait suivi une formation complémentaire sur la problématique complexe des abus sexuels. Dans les hôpitaux publics, où les soins sont gratuits, les professionnels de la santé mentale, psychologues, thérapeutes, counsellors, n’ont pas suffisamment eu d’informations et d’outils dans leur formation pour comprendre cette problématique et pour aider les personnes victimes et ex-victimes.

Il y a des psychologues au ministère de l’Égalité du genre, du développement de l’enfant et du bien-être de la famille.De plus, l’organisation non-gouvernementale Pédostop aide les personnes ayant peu de moyens financiers dans leur accompagnement thérapeutique. Ceux qui souhaitent bénéficier de cette aide peuvent s’adresser à l’association par mail : [email protected](link sends e-mail) ou sur la page Facebooken message privé.

Quant au temps qu’il faut pour se reconstruire, il varie. «Il est difficile de prédire la durée d’une thérapie d’une victime d’abus sexuels. Plusieurs facteurs rentrent en compte dans la durée d’une thérapie comme : l’âge de la victime au moment de l’abus, la durée de l’abus, le rapport que la victime entretient (ou entretenait) avec l’abuseur, la personnalité de ce dernier, le soutien familial et social dont elle dispose (…), ainsi que sa propre capacité de résilience personnelle», selon Arianna Bonnazzi.


Violences sexuelles : avancer, faire son chemin et se reconstruire

En fait, l’accompagnement thérapeutique doit durer le temps que la personne demande de l’aide. Si elle se sent mieux et souhaite interrompre la thérapie, elle doit se sentir libre de le faire. Quitte à reprendre par la suite.
Porter plainte est une part importante du travail de reconstruction par la victime et sa famille. «Il est essentiel que le secret des victimes sorte du cabinet de consultation des professionnels en psychologie», affirme Mélanie Vigier de Latour-Bérenger. Dans le cas d’abus sur mineur, un professionnel en psychologie est tenu de signaler aux adultes concernés qu’un abus a eu lieu (ou est suspecté), afin que des démarches légales soient faites pour protéger l’enfant.

Porter plainte permet de réintroduire la loi dans le système familial ou social et permet la reconnaissance de la victime en tant que telle. Car les agressions sexuelles sont illégales (délits ou crimes, selon le Code pénal). «C’est une démarche très importante, qui permet de rendre le problème à l’agresseur», témoigne Anne-Sophie.
Porter plainte est un long processus. Il n’est pas facile de le faire. Souvent, entre le moment où la victime porte plainte et le moment du procès, il se passe quelques années. «Mais ce délai donne du temps à la victime pour avancer dans son chemin de réparation et être en mesure d’être confrontée à un éventuel procès», ajoute Emilie Duval.

Le chemin de la reconstruction est long et ne peut être parcouru seul. Mais il offre la possibilité de devenir une «survivante», comme se qualifient souvent les ex-victimes d’abus sexuels.

Article rédigé en 2015 par Corina Julie
 

Sur le même sujet

Comment vaincre la souffrance émotionnelle en 5 étapes ?

Comment vaincre la souffrance émotionnelle en 5 étapes ?

Qui n’a jamais vécu une expérience tellement douloureuse qu’elle a fini par causer une souffrance émotionnelle...

Lire

Pourquoi certaines personnes n’ont aucun sens de l’orientation ?

Pourquoi certaines personnes n’ont aucun sens de l’orientation ?

Certaines personnes sont comme des pigeons voyageurs: déposez-les n’importe où, ils trouveront toujours leur c...

Lire

Calvitie : pourquoi la vivre comme une souffrance ?

Calvitie : pourquoi la vivre comme une souffrance ?

Regardons les choses en face, aucun d'entre nous ne veut vieillir, mais c'est inévitable. Et l'...

Lire

Pourquoi certaines personnes n’ont aucun

Pourquoi certaines personnes n’ont aucun sens de l’orientation ?

Certaines personnes sont comme des pigeons voyageurs: déposez-les n’importe où, ils trouveront toujours leur c...

Lire

La solitude et l’isolement social sont d

La solitude et l’isolement social sont des tueurs silencieux

Les chercheurs américains sont d’avis que la solitude tue à petit feu. Ils ont établi un lien entre la solitud...

Lire

A lire aussi

Maux du dos : une mauvaise posture toujours à blâmer

Maux du dos : une mauvaise posture toujours à blâmer

Le mal de dos est l’un des maux quotidiens le plus répandu de ce siècle. La raison principale : mauvaise postu...

Lire

Qualité du sperme et mauvaises habitudes alimentaires…

Qualité du sperme et mauvaises habitudes alimentaires…

Nous savons tous combien il est important de manger des aliments sains et nutritifs. Surtout pour les hommes e...

Lire

Que se passe-t-il lorsque vous sautez un repas ?

Que se passe-t-il lorsque vous sautez un repas ?

Certaines personnes sautent régulièrement des repas. Soit, parce qu’elles pensent qu’en mangeant moins, elles...

Lire
L'annuaire des professionnels

Sur le même sujet

Comment vaincre la souffrance émotionnelle en 5 étapes ?

Comment vaincre la souffrance émotionnelle en 5 étapes ?

Qui n’a jamais vécu une expérience tellement douloureuse qu’elle a fini par causer une souffrance émotionnelle...

Lire

Pourquoi certaines personnes n’ont aucun sens de l’orientation ?

Pourquoi certaines personnes n’ont aucun sens de l’orientation ?

Certaines personnes sont comme des pigeons voyageurs: déposez-les n’importe où, ils trouveront toujours leur c...

Lire

Calvitie : pourquoi la vivre comme une souffrance ?

Calvitie : pourquoi la vivre comme une souffrance ?

Regardons les choses en face, aucun d'entre nous ne veut vieillir, mais c'est inévitable. Et l'...

Lire
La réponse

Bonjour Monsieur Je comprends que vous ayez des difficultés à en parler mais rassurez-vous ; vous n'avez aucune raison d'ê...

Vous avez une question?

Les sujets plus

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Se raser les parties intimes, pas conseillé du tout !

Ça pique trop ! Ce n’est pas propre ! Bah, tout le monde le fait… Pour des raisons d’hygiène ou simplement pou...

Lire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

6 choses qui vous font échouer à votre examen du permis de conduire

Vous avez échoué à votre examen de permis de conduire ? Ou, vous vous apprêtez à passer l’examen et avez peur...

Lire
Moi

Taches blanches sur la peau ? Voici les remèdes

Taches blanches sur la peau ? Voici les remèdes

Vous avez des taches blanches sur la peau ? Elles se trouvent sur le visage, le cou, l’abdomen ou les bras et...

Lire

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

Votre urine sent fort ? En voici les causes !

L’odeur de votre pipi ne vous interpelle pas forcément. Après tout, ce n’est qu’une odeur d’urine ! Mais parfo...

Lire

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Fellation : 7 conseils pour bien lui donner du plaisir

Ce n’est un secret pour personne : les hommes adorent qu’on leur fasse une fellation. Mais attention, pas n’im...

Lire

Masques de protection contre la grippe : ce que vous devez savoir

Masques de protection contre la grippe : ce que vous devez savoir

Pour se protéger contre la grippe, il faut suivre des règles d'hygiène simples : tousser ou éternuer dans...

Lire

Fautes éliminatoires au permis de conduire : les connaissez-vous vraiment ?

Fautes éliminatoires au permis de conduire : les connaissez-vous vraim

Passer son permis de conduire représente une étape importante de la vie, et ce, quel que soit son âge. Il rest...

Lire
Moi

Que signifient les 3 ou 4 lignes sur votre poignet ?

Que signifient les 3 ou 4 lignes sur votre poignet ?

Il est courant de lire les lignes de la main mais qu’en est-il de celles du poignet ? Parce que oui, elles ont...

Lire

Combien de cheveux avons-nous ? Pourquoi deviennent-ils blancs ? Les couper les rend-ils plus forts ? Etes-vous incollable sur les cheveux ? Faites le test pour le savoir !

Faites le test
10 question(s)

L’acné concerne uniquement les adolescents, manger du chocolat donne des boutons, il ne faut pas se maquiller quand on a de l’acné… les idées reçues concernant l’acné sont nombreuses mais sont-elles vraies ? Que savez-vous réellement de l’acné ? Faites ce test pour évaluer vos connaissances sur le sujet.

Faites le test
8 question(s)

On trouve tout un tas de produits minceur sur le marché : réducteurs d’appétit, boissons détox, pilules anti-graisses, produits allégés, etc. De plus en plus de personnes ressentent l’envie de maigrir au plus grand bonheur des laboratoires. Elles semblent bouder les alliés minceur que la nature leur offre. Mais les connaissent-ils seulement ? Et vous, saurez-vous les trouver ? Faites ce test pour évaluer vos connaissances sur les aliments minceur.

Faites le test
8 question(s)
Parlons-Nous
Vous souhaitez témoigner, partager votre expérience ? Contacter Anne Gaelle en écrivant à [email protected]

Rechercher

L'annuaire des professionnels

Message envoyé!

Merci de votre message, nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Contactez-nous

Ce formulaire recueille votre nom, numéro de téléphone et adresse e-mail afin que nous puissions répondre à votre demande. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.

Mettez du bien-être dans votre boîte mail

Abonnez-vous à la newsletter

Merci de vous être abonné.